750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2020 5 07 /08 /août /2020 05:25

  

 

   Non, le COVID-19 ne m'a pas tuée. Mais il ne m'a pas permis non plus de me consacrer pleinement à la cuisine ou à la pâtisserie. Je fais partie des gens plus ou moins chanceux qui ont gardé leur travail pendant le confinement mais qui ont dû faire le triple de boulot en télétravail. J'ai passé tellement de temps sur l'ordi que j'ai eu mal au dos et aux mains, donc j'allais pas non plus rédiger un article en fin de journée.

 

   Là, c'est l'été, j'ai à nouveau un peu de temps. Oui mais la canicule a frappé, ne vous attendez pas à des miracles. Je ne vais pas publier à mort non plus. Je dois avouer aussi qu'une des raisons pour lesquelles je publie beaucoup moins ces dernière années est aussi mon manque d'inspiration associé à des problèmes digestifs. J'ai un colon très sensible et faire à manger qui ne fasse pas mal au bide, qui ne fasse pas grossir, qui ne fasse pas trop de mal à la planète, qui tienne au corps et qui soit bon pour la santé et bon tout court et en plus pas trop cher (les States c'est la ruine pour la bouffe, et d'autres choses of course) est devenu un vrai casse-tête.

 

   Le blé n'est pas recommandé pour les bidons fragiles, coeliaques ou pas. J'aurais presque pu ajouter "sans gluten" dans le tire pour attirer du monde sur ma page, mais le gluten n'est pas mon problème. Le blé, comme beaucoup d'autres céréales, contient des fructanes, des hydrates de carbones qui fermentent dans l'intestin. C'est pourquoi j'ai adopté le couscous de manioc. C'est un aliment fermenté qui donne un petit goût acide, un peu comme le levain, il faut donc avoir la main légère sur le citron pour le taboulé. Je précise aussi que je n'ai pas la prétention de faire un vrai taboulé libanais qui se fait avec plein de persil et un peu de boulgour dedans. Je fais un pauvre taboulé à la française, mais c'est celui que j'aime. Un autre élément maudit des colopathes est l'onion, c'est pourquoi j'ai remplacé ce dernier par le vert des cébettes. Il faut y aller gaiment et au besoin rajouter de la ciboulette pour bien remplacer le goût de l'onion. Au final, on a bien eu l'impression de manger un taboulé classique au couscous et mon intestin n'a pas bronché. Par contre, ça reste du manioc, c'est digeste, certes, mais c'est plein de sucres rapides; il ne faut pas en abuser.

 

 

Ingrédients pour environ 4 personnes en plat principal:

 

- 500 g de bonnes tomates très juteuses type cocktail

- 1/2 comcombre

- 1 petit poivron jaune

- 1 botte de cébettes

- 175 g d'attiéké environ

- 2 poignées de raisins secs

- 1 petit bouquet de persil

- 1 petit bouquet de menthe

- 3 c. à soupe d'huile d'olive

- 1 c. à soupe de jus de citron

- sel, poivre

 

 

Déroulement:

 

   Couper le poivron en petits cubes et le faire cuire 30 secondes à la vapeur dans le cocotte minute pour l'attendrir un peu. Laisser refroidir. Passer cette étape si on aime un poivron très dur.

 

   Peler le concombre en laissant des bandes de peau pour faire joli et le couper en cube. Couper aussi les tomates en petits morceaux. Emincer finement le vert des cébettes et les herbes.

 

   Mettre tous les légumes, le persil, les raisins, le jus de citron, l'huile d'olive, le poivre et plein de sel dans un grand saladier. Laisser dégorger pendant 30 minutes. Verser ensuite assez de couscous pour absorber grossièrement tout le liquide. Il en faudra plus ou moins 175 gr en fonction du jus des légumes. Laisser reposer au moins 2 heures au frigo puis ajouter la menthe avant de servir.

 

 

Attiéké tabbouleh for sensitive bellies

 

 

Ingredients for about 4 people as a main course:

- 500 g of good, very juicy tomatoes (I used campari)
- 1/2 cucumber
- 1 small yellow pepper
- 1 bunch of scallions
- 175 g of attiéké (approximately)
- 2 handfuls of raisins
- 1 small bunch of parsley
- 1 small bunch of mint
- 3 tbs extra virgin olive oil
- 1 tsp lemon juice

- salt, pepper


Directions

   Cut the pepper into small cubes and steam it for 30 seconds in the pressure cooker to soften it a little. Let cool. Skip this step if you like a very hard pepper.

   Peel the cucumber, leaving strips of skin to make it look pretty and cut it into cubes. Chop the tomatoes into small pieces. Finely slice the green of the onions and the herbs.

   Place all the vegetables, parsley, raisins, lemon juice, olive oil, pepper and plenty of salt in a large bowl. Leave to sweat for 30 minutes. Then pour in enough couscous to roughly absorb all the liquid. You will need roughly 175 gr, depending on how juicy your vegetables are. Let stand for at least 2 hours in the fridge then add the mint before serving.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Babethdelille 07/08/2020 14:26

Je me souviens avoir goûté de l’attieke dans une vie antérieure lors d’un voyage en Côte d’Ivoire mais n’en ai jamais remangé. Je serais curieuse de retester si j’en trouve. Et si en plus c’est doux pour mon bidon!

Présentation

  • : On déconne pas avec la bouffe
  • : Ma frustration est grande au pays de la malbouffe mais il en faut plus pour m'empêcher de faire des pâtisseries gourmandes et des recettes exotiques élaborées avec les ingrédients locaux.
  • Contact

Profil

  • Stef de Fla
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.

Suivez-moi

badge.php

Recherche