750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 18:47

 

 

   Mon blog, ou du moins ce qu'il en reste, fêtait ses 10 ans hier! Je me devais de me bouger les fesses et de publier un truc. Pas de bel entremets (j'ai une tête à faire des entremets à mon âge?), il y aura peut-être des déçus, mais la recette n'en est pas moins festive, tellement festive et longue à réaliser d'ailleurs que j'ai trouvé le moyen de publier en retard. En plus, J'ai rien trouvé de mieux que de vous sortir une vieille recette de l'hiver dernier. Mais n'empêche que pour une fois, je vais être en avance sur la saison et vous proposer une recette qui va en jeter sur votre table de Thanksgiving. Les 1ères canneberges sont déjà arrivées. Elle sont peut être pas au top encore, mais quand elles le seront, vous saurez quoi faire avec.

 

   Je n'ai rien inventé pour cette recette. J'ai choisi d'adapter légèrement cette recette du site de BBC good food (qui a plein de super recettes, de panais notamment) pour un repas avec des amis convertis à un régime végétal. J'ai fait la recette pour 6, et il n'est rien resté le lendemain pour que je puisse prendre des photos. Après il m'a fallu du temps et beaucoup d'efforts pour avoir tous les ingrédients réunis, mais j'avais très envie de la refaire et de la partager.

 

 

   J'avais voulu tenter ma 1ère version avec un "oeuf" de graines de lin mais il n'avait pas pris, j'avais donc fini par ajouter 2 oeufs, comme certains le suggéraient dans les commentaires. La terrine finale se tenait super bien, mais j'avais trouvé la texture un peu trop flan. La deuxième fois, j'ai retenté la version totalement végétale avec des graines de chia. Au terme d'un suspense insoutenable, j'ai pu constater que la terrine se tenait bien, malgré les petits bouts qui s'effritaient sur les côtés. Cette version était plus sèche aussi. Je ne sais pas laquelle je préfère. A vous d'ajouter la quantité d'oeuf végétal ou de poule en fonction de vos goûts.

 

   La terrine contenant des sucres lents avec les marrons, j'avoue m'être demandé quoi servir avec. La 1ère fois, je l'avais servie avec des galettes de pomme de terre et une salade. Ici, j'ai pas trop réfléchi (vu qu'il me fallait déjà trouver un moment où réaliser l'engin, le cuire pendant une heure et le photographier avant la nuit) et j'ai fait avec ce que j'avais dans le frigo, patates sous forme de purée et choux de Bruxelles, ce qui a bien fonctionné. J'ai servi avec le reste de la sauce aux cranberries comme préconisé dans la recette, mais ça marche bien aussi avec un roux blond comme j'avais fait la 1ère fois.

 

 

Ingrédients pour 4 à 6 personnes:

 

- 500 g de panais (2 gros ou 3 petits)

- 300 g de marrons cuits

- 1,5 oignon ou plus

- 150 g de champignons shimeji (ou shiitake, morilles ou cèpes)

- 100 g de chapelure (panko pour moi)

- 1,5 c. à soupe de graines de chia

- 1 c. à soupe de sirop d'érable

- 1 gousse d'ail hachée

- herbes hachées: estragon frais, ciboulette sèche, feuilles de sauge + 6 ou 8 feuilles entières pour la déco

- sel, poivre, sumac

- beurre végétal (ou pas)

- 500 g de canneberges

- 200 g de sucre

 

 

Déroulement:

 

    Commencer par préparer l'oeuf végétal. Au mortier, écraser tant bien que mal les graines de chia. Ajouter 5 cuillérées d'eau et laisser gonfler.

 

    Faites chauffer un peu de beurre dans une poêle, ajoutez les oignons hachés et faites cuire à feu vif d'abord pendant 5 minutes, en remuant souvent, puis à feu doux pendant 10 ou 15 minutes. Incorporer la sauge hachée et l'ail, cuire pendant 1 min, puis verser dans un saladier. Faire ensuite sauter les champignons dans la poêle. Hacher les châtaignes pas trop finement dans un robot puis les verser dans le bol avec les oignons et procéder de la même façon avec les noix. Quand les champignons sont froids ou tiédis, les hacher à leur tour et les ajouter au bol. Ajoutez ensuite la chapelure, de l'estragon et de la ciboulette, un peu de sumac, du poivre, une petite cuillère à café de sel, l'oeuf de chia gonflé et mélangez le tout.

    Versez les canneberges et le sucre dans une casserole avec 1/2 tasse d'eau et laissez mijoter environ 10 minutes à feu doux. Quand les canneberges ont bien éclaté, laisser refroidir. Graisser un grand moule à cake, recouvrir de papier sulfurisé et en ajouter pour les côtés. Graisser aussi le papier.

    Eplucher les panais et les couper en deux par le milieu. Puis recouper suffisamment de bandes de panais pour qu'elles passent dans le moule et le recouvrent parfaitement, disposées dans la largeur. Faire un essai et en garder quelques-unes de plus en cas de ratage. Amener une casserole d'eau salée à ébullition. Y jeter les bandes de panais et faites cuire pendant 4 minutes. Bien égoutter et réserver. Emincer le reste du panais en cubes et les jeter eux aussi dans l'eau vouillante pour les cuire 3 minutes. Egoutter et ajouter au mélange aux noix. Allumer le four à 180°C. Mélanger les bandes de panais avec le sirop d'érable et 1 cuillère à soupe de beurre fondu pour bien les enrober. Puis les arranger au fond du moule. Recouvrir de la moitié du mélange aux noix. Tasser un peu et lisser. Etaler 1/3 de sauce aux canneberges dessus en laissant un peu d'espace sur les bords. Terminer par le restant de mélange aux noix. Tasser et égaliser la surface. Couvrir de papier d'alu et cuire pendant 1 heures. Enlever l'alu, vérifier la cuisson et prolonger 5 ou 10 minutes au besoin.  

 

    Pour servir, faire fondre deux cuillère à soupe de beurre dans une casserole et y faire griller les feuilles de sauge pendant une minute. Démouler la terrine et verser dessus le beurre de sauge. Servir avec le reste de sauce aux cranberries réchauffée.

 

 

 

 

Parsnip, cranberry and chestnut loaf

 

Ingredients for 4 to 6 people:

- 500 g parsnips (2 large or 3 small)
- 300 g cooked chestnuts
- 1.5 onion or more
- 150 g shimeji mushrooms (or shiitake, morels or bolets)
- 100 g bread crumbs (panko for me)
- 1.5 tbs chia seeds
- 1 tbs maple syrup
- 1 clove of minced garlic
- chopped herbs: fresh tarragon, dry chives, sage leaves + 6 or 8 whole leaves for decoration
- salt, pepper, sumac
- vegetable butter (or not)

- 500 g cranberries

- 200 g sugar
 


Directions:

    Start with the vegan egg. In the mortar, crush the chia seeds as best as you can. Add 5 tablespoons of water and allow to thicken.


   Heat a little butter in a skillet, add the chopped onions and cook over high heat for 5 minutes, stirring constantly, then over low heat for 10 or 15 minutes. Stir in the minced sage and garlic, cook for 1 min, then transfer to a salad bowl. Sauté the mushrooms in the pan with a little butter. Chop the chestnuts (not too finely) in a food processor then pour them in the bowl with the onions and proceed in the same way with the nuts. When the mushrooms are cold or at least lukewarm, grind them in the food processor and add them to the bowl. Then add the breadcrumbs, tarragon, chives, a little sumac, pepper, a teaspoon of salt, the chia egg and mix everything together.

    Pour cranberries and sugar into a saucepan with 1/2 cup of water and simmer for about 10 minutes over low heat. When the cranberries are done, let cool. Grease a large cake tin, cover with parchment and add some to the sides. Grease the parchment as well.

    Peel parsnips and cut in half lengthwise. Then cut enough strips of parsnips to cover perfectly the bottom of the pan. Arrange them to make sure they fit and save some extra strips in case they wouldn't look the same once cooked and rearranged. Bring a pan of salted water to a boil. Throw the strips of parsnips in there and cook for 4 minutes. Drain well and reserve. Cube the remaining parsnip and toss it in the boiling water for 3 minutes. Drain well and add to the walnut mixture.

 

   Turn on the oven at 180 °C. Mix the parsnip strips with maple syrup and 1 tablespoon melted butter to coat. Then arrange the strips at the bottom of the pan. Cover with half of the nut mixture. Pack it down well and smooth the surface. Spread 1/3 cranberry sauce on top, leaving a little space around the edges. Top with remaining nut mixture. Pack down and smooth the surface. Cover with foil and cook for 1 hour. Remove the foil, check for doneness and prolong baking for 5 or 10 minutes as needed.

   To serve, melt two tablespoons of butter in a pan and grill the sage leaves for one minute.Turn out the loaf onto a serving dish. Drizzle with the sage butter and leaves. Serve with the rest of the warmed up cranberry sauce.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 18:32

 

 

    Je rencontre encore beaucoup trop de gens qui n'ont jamais mangé de gaufres salées. Les pauvres, je les plains. Je n'ai rien inventé avec ces gaufres, j'ai pris la recette il y a quelques années sur le blog Chocolat à tous les étages et je la fais régulièrement. J'espère aider à convertir quelques personnes.

 

   Je ne sais pas comment c'est pour vous mais moi j'ai du mal à manger autre chose que du riz et des pâtes quand j'ai besoin de sucres lents. Il est vrai aussi que mon intestin sensible ne facilite pas les choses. Entre ceux que je ne peux pas avaler sans être malade pendant 2 jours (blé entier, sorgho), ceux que je ne peux manger qu'en petite quantité et surtout pas 2 repas de suite (légumineuses, patate douce, maïs), ceux qui me calent pas du tout (quinoa, couscous, sarrasin, polenta, pommes de terre), et ceux que je trouve pas vraiment bons (amaranthe, millet), ben c'est pas gagné pour manger sain. Le millet a tout pour lui, c'est une céréale complète, digeste et sans gluten. Oui mais voilà, il vend vraiment pas du rêve. La première fois que j'en ai entendu parler ça devait être au tout début des années 90, quand j'ai rencontré mes 1ers amis végétariens, et quand les recettes végétales appétissantes ne couraient pas les rues. Le millet c'était pour moi cette céréale obscure et austère réservée aux végétaliens tristes qui ne mangent que de la salade. Même aujourd'hui où le végétal est à la mode, le millet ne l'est toujours pas. Je ne crains pas son goût assez neutre, c'est sa texture, c'est mou et dur à la fois et ça ressemble à rien une fois cuit.

 

  J'ai donc eu l'idée de le planquer dans ces gaufres aux pommes de terre pour les rendre un peu plus rassasiantes. Et on n'y voit que du feu. On sent vaguement quelque chose qui croque mais ça se confond avec le croustillant de l'extérieur de la gaufre. J'ai d'ailleurs galéré pour vous prendre un gros plan de l'intérieur, on voit pas grand chose non plus. Mais si vous cherchez bien sur cette photo vous verrez un grain tout à droite du bout de gaufre, retenu par un fil de poireau:

 

 

   Ces gaufres sont adaptables. On peut y rajouter du jambon et du fromage ou varier les légumes, mais je trouve qu'on peut difficilement se passer du poireau. Ici je vous ai rajouté de la chantilly à la feta pour faire chic, parce que la gaufre je trouve pas ça super photogénique tout seul.

 

Ingrédients pour 5 grosses gaufres:

 

Gaufres:

 

- 400 g de pommes de terre (environ 2 patates moyennes)

- 100 g de Maïzena

- 75 g de millet

- 4 oeufs

- 1 poireau et demi

- 250 g de crème épaisse

- 1 petit oignon

- 30 g d'huile d'olive

- 1 gousse d'ail hachée

- sel, poivre, muscade

- un peu de lait

 

Garniture (facultatif):

 

- 150 g de crème liquide

- 80 g de feta

 

 

Déroulement:

 

   Faire chauffer de l'eau dans une casserole et y jeter le millet. Cuire 15 minutes et égouter. Réserver.

 

   Emincer les poireaux et les faire cuire à la vapeur. Réserver.

 

   Râper les pommes de terre et les presser grossièrement dans une passoire ou entre les mains.

 

   Mélanger les oeufs avec l'amidon de maïs. Ajouter la crème, mélanger et assaissonner. Ajouter l'huile, les légumes et le millet. Ajouter un peu de lait pour rendre la préparation moins épaisse. Faire cuire une grosse louche dans un gaufrier bien chaud et huilé pendant au moins 5 minutes, jusqu'à ce que les gaufres soient bien dorées et ne collent plus au gaufrier. Le temps de cuisson peut varier en fonction de l'appareil.

 

   Pendant la cuisson des gaufres, émiettez la feta. La mettre dans un bol avec la crème bien froide. Monter en chantilly. Transférer dans la poche à douille et ajouter sur les gaufres.

 

 

Millet and leek waffles

 

 

Ingredients for 5 large waffles:

Waffles:

- 400 g potatoes (about 2 medium potatoes)
- 100 g cornstarch
- 75 g millet
- 4 eggs
- 1 + 1/2 leek
- 250 g crème fraîche (sour cream might work too)
- 1 small onion
- 30 g olive oil
- 1 garlic clove, crushed
- salt, pepper, nutmeg
- a splash of milk

Topping (optional):

- 150 g whipping cream
- 80 g feta

 

Directions:

    Throw the millet into a pan of boiling salted water and cook for 15 minutes. Drain and set aside.

   Chop the leeks and steam them. Set aside.

   Grate the potatoes and press them quickly through a colander or between your hands.

   Beat the eggs with the corn starch. Add the cream, mix and season to taste. Add the vegetables, oil and millet. Add a little milk, just enough to make the batter a little less thick. Add a big ladle of the preparation to a hot, oiled waffle iron and cook for at least 5 minutes, until the waffles are well browned and not sticking to the waffle iron. Cooking time may vary depending on the appliance.

  While the waffles are cooking, crumble the feta. Transfer to a bowl with the cream. Whip into rather firm peaks. Transfer to a piping bag and pipe on top of the waffles.
 

Partager cet article
Repost0
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 15:56

 

 

     Vous n'allez pas trouver beaucoup de recettes à tendance asiatique sur mon blog, surtout ces dernières années. Depuis que j'ai découvert que j'étais intolérante au glutamate (maux de tête surtout mais aussi tachycardie, irritabilité) sous sa forme artificielle (poudre de glutamate, arômes, amidon modifié...) ou naturelle (malt, parmesan, poisson fermenté...), j'évite les recettes asiatiques à base de sauce soja ou de sauce poisson. Et même si je suis loin de connaître un millième des recettes venant d'Asie et qu'il est possible de cuisiner sans ces ingrédients, je dois avouer que ça complique pas mal les choses. Mais depuis que j'ai découvert ce qu'on appelle ici "sweet chilli sauce", je revis un peu. Il faut dire aussi que j'ai bien de la chance que mon palais se soit habitué au feu depuis que je vis aux USA, parce que même si cette sauce est en théorie aux piments doux, elle n'est pas à proposer à tout le monde. Je ne vous cacherais pas qu'il a fallu lire un paquet d'étiquettes avant de trouver une marque qui ne contienne que piment, eau, sel, sucre, ail et épaississant mais la voici:

 

 

   Le sucre et le vinaigre de cette sauce, c'est vraiment ce dont le tempeh a besoin pour contrecarrer son amertume naturelle. Avant de tester, je ne pensais pas que le tempeh allait garder son croquant une fois recouvert de sauce. Du sucré, du salé, de l'amer, du piment, du croquant, cette recette c'est une explosion de saveurs avec très peu d'ingrédients. Je mets ces dès de tempeh à peu près partout, dans des salades ou dans des plats de riz, ou comme ici dans des tacos.

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

 

- 225 g de tempeh

- 1/4 tasse de sauce au piment doux thaïe

- le jus d'un demi citron

- 1 petite gousse d'ail

- sel, poivre

- 1 c. à soupe de maizena

- 3 c. à soupe d'huile

 

Déroulement:

 

    Couper le tempeh en cubes puis le plonger dans un bain d'eau bouillante pendant 5 à 10 minutes pour l'assécher (si, si) et lui enlever une partie de son amertume. Le mettre ensuite dans une passoire, le secouer et le laisser sécher et refroidir.

 

    Quand le tempeh est sec et froid, le mettre dans un bol et le recouvrir de maïzena. Bien mélanger pour bien l'enrober. Faire chauffer l'huile dans une poêle. Jeter les dès de tempeh et cuire à feu moyen-vif pendant environ 10 minutes, en remuant souvent de manière à dorer tous les côtés.

 

    Pendant que le tempeh dore dans la poêle, mélanger tous les ingrédients de la sauce dans un verre ou un bol. Une fois que le tempeh est bien croquant, verser la sauce et faire réduire et caraméliser, en remuant. Attendre quelques minutes avant de déguster car le caramel ça brûle.

 

 

Crunchy tempeh caramelized in sweet chilli sauce

 

 

Ingredients for 2:

- 225 g tempeh
- 1/4 cup sweet chilli sauce
- 1/2 lemon juice
- 1 small clove of garlic
- salt, pepper
- 1 tbs cornstarch
- 3 tbs oil

Directions:

    Cube the tempeh and throw it in a pot of boiling water for 5 to 10 minutes to remove a bit of its bitterness and dry it out (trust me). Then transfer it to a colander, shake it and let it cool down and dry.

    When the tempeh is cool, put it in a bowl and cover with cornflour. Mix well to coat. Heat the oil in a frying pan. Sautee the tempeh over medium-high heat for about 10 minutes, stirring often until brown on all sides.

    While the tempeh is frying, mix all the ingredients of the sauce in a glass or bowl. Once the tempeh is crisp, pour sauce in the pan and let it caramelize, stirring often. To avoid painful caramel burns, wait a few minutes before enjoying.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 05:58

  

   

    J'adore ramasser des morilles dans les forêts américaines. J'adore voir des biches et entendre des dindes sauvages, des merles et des "killdeer" (pluvier kildir en français) et voir toute cette verdure. Par contre préparer les morilles, j'aime beaucoup moins. J'ai pourtant beaucoup progressé en nettoyage de morille depuis que j'utilise la méthode radicale trouvée sur le blog de Boljo et qui consiste à asphyxier les asticots. Je mets mes champignons dans un sac congélation, je retire un maximum d'air, je referme bien et je les laisse toute une nuit. Le lendemain je découvre plein d'asticots morts sur le sac. Youpi! Oui je sais c'est glauque mais youpi quand même! Il y a en des petits qui résistent mais ça fait bien le ménage.

 

   Et après j'en fais quoi? En fricassée toute simple, je les trouve parfois écoeurantes quand j'en ai beaucoup et je suis pas fan de leur texture spongieuse. En omelette? Ben je trouve qu'on dilue leur goût et c'est un peu dommage pour un produit de luxe. Le poulet aux morilles sans le vin jaune? Déjà fait. Et puis je suis retombée sur l'oeuf sur un nuage de Diane et je me suis dit que ça le ferait bien avec des morilles. Et comme j'avais envie d'un truc croustillant, j'ai pensé aux taquitos. Ben oui, je suis en Amérique, le pays de la finger food. Je veux bien faire un oeuf mousseux mais vaut mieux arrêter là les trucs sophistiqués. Et puis je suis une inconditionnelle du goût de la tortilla de maïs, de la vraie, celle qui se fait juste avec de la masa harina et de l'eau et j'avais le sentiment que ce goût là irait bien avec les morilles. Et puis j'aimais bien l'idée de marier ce produit de luxe qu'est la morille avec ces tortillas frites symbolisant la nourriture de fast food bien grasse. Et ma foi même si mon oeuf est très laid (j'en ai refait un lissé à la cuiller qui était plus joli) et que je suis toujours aussi nulle en présentation des plats salés, ben j'ai bien aimé.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

 

- 2 oeufs

- 8 asperges moyennes

- 6 tortillas de maïs de qualité

- 400 g environ de morilles fraîches

- 1 gousse d'ail hachée

- beurre, huille

- copeaux de parmesan

- 1 pincée de bicarbonate de sodium

- sel, poivre

 

 

Déroulement:

 

     La veille, commencer par nettoyer les morilles. Les mettre dans un panier à salade et les secouer vivement pour faire sortir la terre, les fourmis éventuelles et autres petits insectes. Puis les transférer dans un sac congélation. Fermer le sac en enlevant un maximum d'air. Laisser au frigo toute une nuit. Le lendemain, sortir les morilles du sac, les ouvrir en deux et éliminer les asticots restants. Couper les plus grosses encore en 2. Réserver.

 

    Eplucher les asperges. Les couper en morceaux et les faire cuire dans assez peu d'eau avec une pincée de bicarbonate de sodium pour les garder vertes. Quand elles sont cuites, les passer au blender avec l'eau de cuisson. Assaisoner et ajouter une cuillérée de crème. Réserver au chaud.

 

    Dans un peu de beurre, faire cuire les morilles à feu doux avec la gousse d'ail écrasée. Faire ramollir les tortillas dans une assiette au micro-ondes entre 2 feuilles d'essuie-tout, ceel du dessus étant vaporisée d'eau, pendant 30 secondes. Mettre une bande de morilles sur un coin de chaque tortilla et rouler le tout. Mettre un peu de beurre pour coller le bout. Au pire, en cas de tortilla rebelle, nouer avec une ficelle de cuisine. Faire chauffer un peu d'huile dans une poêle en fonte et y faire dorer les taquitos à feu moyen de tous les côtés. Couper le feu. Egoutter sur du papier absorbant. Essuyer le reste d'huile dans la poêle et remettre les taquitos pour les garder au chaud.

 

    Préparer l'oeuf mousseux. Allumer le four à 180°C. Séparer les blancs des jaunes très délicatement pour ne pas percer le jaune. Laisser les jaunes dans leur coquille. Mettre les blancs dans un saladier avec un peu de sel et monter en neige très ferme. Beurrer des cercles à pâtisserie, les déposer sur un plat recouvert de papier sulfurisé, et y verser les blancs montés. Lisser la surface à la cuiller et faire un léger trou au milieu. Mettre au four pour 5 minutes. Puis verser délicatement le jaune dans le petit trou et remettre au four 3 minutes.

 

   Verser la crème d'asperges au fond de l'assiette. Démouler délicatement l'oeuf et le poser dessus. Servir avec les taquitos réchauffés et quelques copeaux de parmesan.

 

 

 

Egg on a cloud, asparagus cream and morel taquitos

 

     I love to pick morels in American forests. I love to see deers and hear wild turkeys, blackbirds and killdeers and to see all that green. But preparing morels is not something I love, to say the least. However I have made significant progress in cleaning them since I've been using the radical method found on Boljo's blog which consists in stiffling the tiny maggots. I put my mushrooms in a Ziploc bag, I suck up as much air as I can, I close it well and I leave it in the fridge overnight. The next day I discover tons of tiny dead maggots on the bag. Yippee! Yes I know it's creepy but yay anyway! Some smaller ones will try to resist but it eliminates a lot of them.

    
And then what do I do? When they're simply sauteed and I have tons of them I sometimes find them almost gross with their spongy texture. Omelette? Well it kinda dilutes their flavor which is a real shame. Chicken in creamy morel sauce (but without the vin jaune)? Been there, done that. And then I came across Diane's egg on a cloud and I thought it would go well with morels. As I was looking for a crunchy idea I immediately thought of taquitos. Yeah, I'm in America, the land of finger food. It's OK to do a fancy fluffy egg but you'd better not push the boundaries of sophistication too far. And I am just a huge fan of the meer taste of plain, real corn tortillas, the ones that require just masa and water, and I had the feeling that it would taste good with morels. And I liked the idea of ​​pairing the gourmet morel with greasy spoon fried tortillas. And honestly, in spite of the utter ugliness of my egg, (I did another one and smoothed everything out with a spoon and it looked nicer) and the fact that I'll always be a total failure in plating savory dishes, I really liked it.

 


Ingredients for 2:

- 2 eggs
- 8 medium asparagus
- 6 good corn tortillas
- 400 g (roughly) fresh morels
- 1 clove of garlic, chopped
- butter, oil
- parmesan shavings
- 1 pinch soda
- salt, pepper

 

Directions:

    The day before, start by cleaning the mushrooms. Place them in a salad spinner and spin vigurously to eliminate dirt, possible ants any other small insects. Then transfer to a freezer bag. Remove as much air as possible and close the bag tighly. Leave in the refrigerator overnight. The next day, take the morels out of the bag, cut them in half and remove the remaining maggots. Cut the larger pieces in 2. Set aside.

   Peel the asparagus. Cut into small pieces and cook in very little water with a pinch of soda to keep them green. When they are cooked, transfer to the blender with the cooking water and process until smooth. Season to taste and add a spoonful of cream. Keep warm.
 
   In a little butter, cook the mushrooms over low heat with the crushed garlic clove. Soften tortillas on a plate in the microwave between 2 paper towels, the top one being sprayed with water, for 30 seconds. Put a strip of morels on the side of each tortilla and roll. Add a little butter to glue the end. In case of rebellious tortillas, tie with kitchen string. Heat a little oil in a cast iron skillet and brown the taquitos on all sides over medium heat. Turn off the heat. Drain on paper towels. Wipe the remaining oil in the pan and put the taquitos back in to keep them warm.

   Prepare the moussy egg. Turn the oven to 180 ° C. Separate the whites from the yolks very gently to avoid piercing the yolk. Leave the yolks in their shell. Set the whites in a bowl with a little salt and whip until very stiff. Grease pastry rings, place them on a sheet lined with parchment and pour in the egg whites. Smooth the surface with a spoon and make a small hole in the middle. Bake for 5 minutes. Then carefully pour the yolk into the small hole and return to oven for 3 minutes.

   Pour the cream of asparagus at the bottom of the serving plate. With a knife, carefully remove the egg from the ring and gently lay it on the asparagus cream. Serve with warmed taquitos and some parmesan shavings.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 21:05

 

 

    Je vous cache des choses. Je vous cache que parfois, faute de choix de viande, je mange du tofu et même du tempeh. Si. Et même que ça doit faire au moins 3 ou 4 fois que je fais cette recette. En même temps vous vous doutez qu'après 3 mois sans nouvelles, il se passe des choses dans ma vie culinaire dont je ne vous ai pas parlé. Je vous rassure je me porte plutôt bien. J'ai juste mal accusé le coup d'un boulot inattendu à mon retour en Amérique avec un bon décalage horaire dans le nez. J'ai guère cuisiné et vous n'avez rien loupé.

 

    Et pour quoi ce retour là maintenant? Parce que mon amie Karyne, du blog Food Addict, celle qui m'a poussée à avoir mon blog de cuisine, lance un concours sur votre plat végétarien préféré. Et même que je fais partie du jury dites-donc. Je participe hors concours vu mon éloignement terrestre mais vous résidents de France allez-donc voir sur le blog de Karyne pour tout savoir.

 

   J'ai déjà essayé le tempeh haché mélangé avec des haricots, du tofu fumé et de la duxelle pour un buger végétarien et j'ai pas été convaincue, que se soit par la texture ou par le goût. Son amertume ressort, même après l'avoir fait bouillir. Je trouve que la sauce barbecue sucrée salée est une bonne option pour casser l'amertume du tempeh. Et puis cette couleur je trouve que ça vend du rêve, non?

 

 

    Je vous conseille de doubler les quantités de sauce vu qu'elle se garde bien. Il faudra juste doubler le temps de cuisson. Je vous ai déjà proposé une recette de sauce barbecue mais vu les horreurs que je vois passer sur le net je ne peux pas me contenter de vous laisser un lien. Il faut que vous puissiez voir de vos yeux vus que la couleur sombre de cette sauce ne vient pas de la sauce soja mais de la mélasse. Vous avez pourtant entendu parler des plantations de canne à sucre dans le sud des USA, non? Je suis catégorique, le goût particulier de la mélasse ne peut pas être remplacé par du sucre roux, du miel ou du sirop d'érable. En France vous devrez peut-être aller en magasin bio pour en trouver alors qu'ici c'est un produit de base qu'on trouve partout. Mais vous ne pouvez pas vous en dispenser.

 

   

    La liquid smoke par contre c'est facultatif. Oui vous avez bien lu, de la fumée liquide. Certains trouvent ça louche et disent que c'est sûrement mauvais pour la santé mais moi je veux bien me laisser berner. Aucun ingrédient chimique dans celle-ci et un procédé de fabrication qui semble naturel. Et puis vu que ce truc est très amer on n'en met que quelques gouttes. A défaut utilisez un peu de sel fumé (le ketchup est déjà pas mal salé donc avec modération) et du paprika fumé, ce sera toujours mieux que les sauces industrielles avec de l'arôme fumé totalement chimique.

 

 

Ingrédients pour 2 ou 3 personnes:

 

Le burger:

- 2 buns

- 225 g de tempeh nature

- 1 avocat ou une tomate

- laitue iceberg ou coeurs de laitue croquante

- ketchup et moutarde au curcuma ou sauce barbecue

- gros cornichons mous aigre doux à la russe

 

La sauce barbecue:

- 1 tasse de ketchup

- 1/2 tasse de mélasse

- 1/2 tasse d'eau

- 1/4 de tasse de vinaigre

- 1 gousse d'ail écrasée finement

- 1/2 c. à café de paprika fumé

- 1 pincée d'oignon en poudre

- 1 pincée de sel fumé

- 1 pincée de piment chipotle ou de piment de Cayenne

- poivre

- 1 ou 2 gouttes de liquid smoke (facultatif)

 

Déroulement:

 

    Mettre tous les ingrédients de la sauce dans une casserole et faire bouillonner 15 minutes sur feu doux, jusqu'à ce que la sauce épaississe. Rectifier l'assaisonnement.

 

   Couper le tempeh en tranches d'un peu moins d'un centimètre. Le plonger dans l'eau bouillante pendant 10 minutes pour enlever son amertume. Egoutter et bien éponger. Recouvrir une plaque de papier sulfurisé. Etaler un peu de sauce barbecue dessus et poser les tranches de tempeh. Recouvrir de sauce, ça ne doit pas baigner mais le tempeh doit être recouvert partout. Laisser reposer une heure au frigo.

 

    Allumer le four à 200°C et faire rôtir le tempeh, plus ou moins 30 minutes selon le four, jusqu'à ce que la couche de sauce commence à brûler sur les côtés. Le tempeh ne doit pas être trop sec ni trop humide.

 

   Préparer la garniture du burger. Couper les gros cornichons en fines lamelles. Emincer la salade. Couper l'avocat en lamelles. Faire légèrement toaster l'intérieur du bun.

 

   Monter le burger en commençant par poser l'avocat (ou la tomate) sur le bun. Disposer ensuite les tranches de tempeh. Arroser d'un peu de ketchup et de moutarde (ou du reste de sauce BBQ additionné de crème fraîche, le top!). Finir avec les tranches de cornichons, la laitue et le dessus du bun. Manger comme un gros cochon en faisant couler le ketchup et la moutarde.

 

 

 

Barbecue tempeh burger

 

    I have secrets. I have never told you that I sometimes eat tofu or tempeh. Yep. And it must be the 3rd of 4th time I'm making this recipe. But after 3 months without hearing from me you've probably figured out that I don't always tell you what's happening in my culinary life. I've been doing fine. I just had a hell out of trouble adjusting to a new job I wan't expecting after coming back from my French trip completely jet-lagged. It's not like I have been cooking away and you haven't missed much.


    And why come back now after all ths time? Because my friend Karyne from Food Addict, the girl who convinced me to have my own blog, is organizing a contest on your favorite vegetarian recipe. And I'm even part of the jury that is going to judge your recipes. I'm not competing since I live too far away from France but go and check Karyne's blog to know everything about the contest.

    I've already tried ground tempeh with beans, smoked tofu and duxelle in a vegetarian patty but I wans't enthralled by the texture or the taste. Its bitterness stood out, even after boiling it. I think that sweet and sour barbecue sauce is one of the best ways to balance the bitterness of tempeh. And don't you think this rich colour is out of this world?

    It would be wise to double the amount of sauce since it keeps really well. You will just need to double the cooking time. I have already shared a barbecue sauce recipe with you but given the horrors I've witnessed on French blogs and websites, I just couldn't put up with just giving you a link. You have to see with your own eyes that the rich dark color of the sauce does not come from soy sauce but from molasses. You've heard of the sugar cane plantations in the southern United States, right? I will be adamant: the particular taste of molasses can not be replaced by brown sugar, honey or maple syrup. In France you may need to go to an organic store to find it but here is a basic product found everywhere. You can't go without it.

    Liquid smoke is optional on the other hand. Yes you read correctly, liquid smoke. Some find it suspicious and say it's probably bad for your health, but I don't mind being fooled. This one has no flavourings or chemicals in it and its manufacturing process seems natural. And since it is very bitter you just use a few drops. As an alternative for the smoke flavour use a bit of smoked salt (ketchup is already quite salty so use in moderation) and smoked paprika, it will always be better than the industrial sauce with artificial smoke flavour.

 

 

Ingredients for 2 or 3:

 

The burger:

- 2 buns

- 225 plain tempeh

- 1 avocado or tomato

- iceberg lettuce

- ketchup and mustard (or extra BBQ sauce)

- dill pickles

 

The barbecue sauce:

- 1 cup ketchup

- 1/2 cup molasses

- 1/2 water

- 1/4 cup vinegar

- 1 clove garlic, finely chopped

- 1/2 tsp smoked paprika

- 1 pinch onion powder

- black pepper

- 1 or 2 drops liquid smoke (optional)

Directions:

    Put all ingredients of the sauce in a pan and simmer over low heat for about 15 minutes, until the sauce thickens. Adjust the seasoning.

   Cut the tempeh into slices (a little less than a centimeter). Throw them in boiling water for 10 minutes to remove bitterness. Drain and pat dry. Line a sheet with parchment. Spread a little barbecue sauce on it and place the slices of tempeh on top. Cover with barbecue sauce. Don't drown the tempeh but make sure it's coated all over. Let stand one hour in the fridge.

   Turn the oven to 200 °C and roast the tempeh, 20, 30 or 40 minutes depending on the oven, until the sauce starts to burn around the edges. It should not be too dry or too humid.
 
   Prepare the filling. Cut thepickles into thin strips. Chop the lettuce. Slice the avocado. Lightly toast the inside of the bun.

   Assemble the burgers starting by the avocado (or tomato) at the bottom. Then lay the slices of tempeh. Drizzle with a little ketchup and mustard (or the rest of BBQ sauce mixed with sour cream, yum!). Finish with sliced ​​pickles, lettuce. Eat like a pig with dripping ketchup and mustard.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 10:29

 

Copy of pate champignons 003 

   Cette fois-ci ça sent carrément l'automne. Il fait encore beau - on a toujours un bel été indien ici - et autour de 20° mais les nuits sont fraîches. En général, en cette saison, j'ai très envie de cuisiner. Sauf que je viens de changer de boulot et qu'avec le stress je suis pas inspirée du tout sur le plan culinaire. J'ai même pas pu trouver le moyen de réaliser un prototype de dessert avec mes 15 kg myrtilles ramassées cet été. Pfff.

 

   Alors plutôt que de vous proposer des recettes avec des fruits ou des légumes qui ne sont plus de saison, je vous propose un plat aux champignons et aux châtaignes, histoire d'être un peu d'actualité pour une fois. Ici, pour une raison que j'ignore encore, les châtaignes ne sont pas du tout populaires. J'en arrive même à rêver de marrons en boîte figurez-vous. Heureusement pour moi, les châtaignes ont l'air d'être communes en Corée. J'en trouve parfois des fraîches à l'épicerie asiatique du coin. Elles sont vraiment pas terribles. Par contre, celles qu'ils vendent grillées en sachet sont tout à fait à mon goût. En plus, elles ne demandent aucun effort.

 

Copy of pate champignons 012

  C'est une recette totalement pompée sur celle de Laurence, du blog Petits repas entre amis. J'ai déjà réalisée cette terrine plusieurs fois et je l'aime toujours autant. Ici j'avais des champignons un peu vieux, d'où la couleur très foncée. Mais avec des champignons normaux, vous obtenez un joli marron bien appétissant, un peu comme un pâté de porc. J'ai procédé un peu différement. J'avais pas de tofu soyeux et j'ai fait une Duxelles par ce que j'adore ça. Sachez que quelles que soient les modifications apportées, ce pâté se tient très bien. Il se découpe correctement et il s'étale facilement. Que demander de plus?

 

Ingrédients:

 

- 500 g de champignons de Paris ou autre

- 1 paquet de tofu ferme

- 100 g de châtaignes cuites

- 1 petit bouquet de persil

- 1/2 oignon

- 2 gousses d'ail

- 2 c. à soupe de vin blanc

- 1 c. à café bombée d'agar agar

- 1 peu de lait

- sel fumé, poivre

 

Copy of pate champignons 005

 

Déroulement:

 

   Couper les pieds des champignons et couper ces derniers en morceaux. Emincer grossièrement l'oignon. Mettre l'oignon, le persil, les champignons et l'ail pressé dans le bol du robot multi fonction et hacher assez finement. Transférer dans une poêle à peine huilée et faire suer quelques minutes. Assaisonner, ajouter le vin blanc et l'agar agar et poursuivre la cuisson sur feu doux 3 minutes.

 

   Toujours dans le robot, mettre le tofu avec un peu de lait et faire tourner jusqu'à l'obtention d'un mélange lisse mais épais. Ajouter la Duxelles et hacher pour bien mélanger.

 

    Couper grossièrement les châtaignes au couteau. Les ajouter au mélange. Rectifier l'assaisonnement. Recouvrir de film un petit moule à cake et y verser la préparation. Lisser et laisser prendre au frigo plusieurs heures. Démouler et déguster avec du bon pain.

 

Copy of pate champignons 009

 

Mushroom and chestnut pâté

 

   Now fall is here for real . The weather is still gorgeous - we always have a beautiful Indian summer here - and we have around 20°C, but the nights are getting cold. Usually, in this season, I become a cooking fiend. The problem is I just quit my job and started another one, and with the stress it involves, my culinary inspiration is at its lowest. I still haven't come up with a fancy prototype with the 32 lb huckleberries we picked this summer. Pfff.

   It's not without a certain pride that I'm sharing a very seasonal recipe. I was even early when I started writing this post. Here, for some weird reason, chestnuts are not popular at all. Believe me, it's that bad that I have cravings for canned chestnuts. Fortunately for me, chestnuts seem to be common in Korea. I sometimes find fresh ones at the Asian grocery store. They're not really great. On the other hand, the roasted peeled ones that come in a pouch are quite to my taste. And I like that they require no effort.     

  For this recipe I stole inspiration from Laurence's blog, Petits repas entre amis. I've made ​​this terrine several times and I still love it. This time, my mushrooms were a tad bit old, hence the very dark color. But with normal mushrooms, you get a pretty appetizing brown, much like a pork pâté. I tweaked the recipe a little. I had no silken tofu and I chose to make a Duxelles because I love that thing. Whatever the changes you make, this thing holds up well. It is easy to cut and spread too. What else do you need to try it?


Copy of pate champignons 006
Ingredients:

- 500 g crimini, portobello or shiitake mushrooms
- 1 package firm tofu
- 100 g cooked chestnuts
- 1 small bunch parsley
- 1/2 onion
- 2 cloves of garlic

 - 2 tbs white wine

- 1 heaped tsp agar agar
- a little milk
- smoked salt, pepper

Directions:

   Cut the stems off the mushrooms and cut them into pieces. Chop the onion coarsely. Put the onion, parsley, mushrooms and crushed garlic in the bowl of the food processor and chop finely. Transfer to a barely greased pan and let it sweat for a few minutes. Add some salt and pepper, wine and the agar agar and cook 3 minutes.

    In the food processor, place tofu with a dash of milk and process until you get a smooth but thick mixture. Add the mushroom Duxelles and process until well blended.

     Coarsely chop the chestnuts with a knife. Add to mixture. Adjust seasoning. Line a small loaf pan with film and pour the preparation. Smooth off the top and chill for several hours. Remove from pan and serve with good bread.

 

Copy of pate champignons 011

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : On déconne pas avec la bouffe
  • : Ma frustration est grande au pays de la malbouffe mais il en faut plus pour m'empêcher de faire des pâtisseries gourmandes et des recettes exotiques élaborées avec les ingrédients locaux.
  • Contact

Profil

  • Stef de Fla
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.

Suivez-moi

badge.php

Recherche