Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 09:08

 

 

     Oui je sais, avec les températures qu'on a en ce moment les viandes en sauce ça fait moyennement rêver. Sauf que la rhubarbe c'est maintenant ou dans un an. Avec les recettes du KKVKVK la rhubarbe m'est montée à la tête. J'en ai trouvé de la tout à fait décente au marché de producteurs locaux. Et puis ce truc est trop bon, ça serait dommage de le louper. J'ai pris la base du porc au camarel de coco de Julie Andrieu et j'y ai rajouté de la rhubarbe donc, des feuilles de citron kaffir et du basilic thaï. Imaginez l'acidité de la rhubarbe avec le caramel et le lait de coco. C'est juste fabuleux.

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

 

- 1 kg de porc coupé en gros cubes

- 500 g de rhubarbe

- 50 cl de lait de coco

- 75 g de sucre

- 1 oignon

- le jus de 2 citrons kalamansi (ou d'un gros citron jaune ou vert)

- 1 c. à soupe de gingembre frais émincé

- 2 gousses d'ail

- feuilles de citron kaffir surgelées

- basilic thaï

- sel, poivre

- huile d'olive

 

 

Déroulement:

 

    Faire chauffer de l'huile d'olive dans une poêle et y faire bien dorer le porc sous toutes ses faces. Réserver dans la cocotte de cuisson. Ajouter l'oignon émincé et faire dorer à feu moyen à doux. Transférer dans la cocotte et ajouter un peu d'eau, un tiers du lait de coco, les feuilles de citron, l'ail écrasé et le gingembre et faire cuire à couvert et à feu très doux pendant 1h30. Vérifier de temps en temps qu'il reste assez de liquide.

 

    Mettre le sucre dans une petite casserole avec un peu d'eau. Faire un caramel bien doré et le décuire avec le jus de citron. Verser le tout dans la cocotte avec le reste de lait de coco. Saler et poivrer. Faire bouillir 2 minutes avant de rajouter la rhubarbe coupée en petits dès. Poursuivre la cuisson 30 minutes à feu très doux en surveillant la quantité de liquide au fond. Rajouter de l'eau au besoin. Avant de servir, rajouter des feuilles de basilic cisélée dans la sauce et ajouter les autres dans l'assiette. Servir avec du riz blanc.

 

 

Coconut caramel pork with rhubarb

 

 

      I know, with the temperatures we have right now meat in a sauce is probably the last thing you crave. But rhubarb season is now or in a year. I found some pretty decent one at the local farmers market. And this thing is so scrumptious it would be a real shame to miss it. My take on Julie Andrieu's coconut camarel pork has not only rhubarb but kaffir lime leaves and Thai basil. Imagine the acidity of the rhubarb with caramel and coconut milk. It's just fabulous.

Ingredients for 4:

- 1 kg pork cut into large cubes
- 500 g rhubarb
- 50 cl coconut milk
- 75 g sugar
- 1 onion
- juice of 2 kalamansi limes (or a large yellow or lime)
- 1 tbsp. minced fresh ginger
- 2 cloves garlic
- frozen kaffir lime leaves
- Thai basil
- salt, pepper
- olive oil


Directions:

    Heat the olive oil in a frying pan and sear the pork on all sides. Transfer to the cooking pot. Add the chopped onion to the pan and sauté on moderate heat until golden. Transfer to the pot, add a little water, a third of the coconut milk, lime leaves, crushed garlic and ginger, cover and cook over low heat for 1 1/2 hour. Check from time to time to ensure there is enough liquid.

     Put the sugar in a small saucepan with a little water. Make a golden brown caramel and deglaze with lime juice. Pour into the pot with the remaining coconut milk. Season with salt and pepper. Boil 2 minutes before adding the rhubarb cut into small cubes. Cook 30 minutes over very low heat by monitoring the amount of liquid at the bottom. Add water if necessary. Before serving, add chopped basil leaves to the sauce and add the rest on the plate. Serve with white rice.

 

Repost 0
Publié par Stef de Fla - dans viandes
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 08:32

 

Copy of enchiladas 008 

   Avant j'étais nulle, je ne connaissais pas les enchiladas. Je savais que ça existait, mais l'idée d'avoir de pauvres tortillas avec de la sauce tomate et du fromage dessus ne me faisait pas rêver du tout. Grossière erreur! Je ne sais pas ce qui m'a pris mais un jour j'ai décidé d'essayer. J'ai cherché des recettes de sauce et j'ai découvert qu'il ne s'agissait pas d'une vulgaire sauce tomate. Le piquant de la sauce tomate est adouci par de la farine et du bouillon et ça change tout. Et puis j'ai aussi découvert un ingrédient secret que certains mettent dans la sauce: du chocolat ou du cacao en poudre. Et là aussi ça change tout. La sauce enrichie d'un peu d'épices devient alors totalement unique et prend cette touche exotique qui la rend irrésistible. Mais ce qui rend les enchiladas encore plus démentes c'est ça:

 

Copy of enchiladas 001

   J'ai la chance de trouver ces merveilles depuis peu dans mon épicerie bio. Désormais plus besoin de faire les tortillas moi-même, de bousiller mes poêles en les faisant chauffer à fond sans matière grasse, ni de me munir de couvercle de grand pot de yaourt en guise d'emporte-pièce. Et l'odeur de ces tortillas qui s'échappe du four c'est à se taper la tête contre les murs (au moins). Regardez-moi ces ingrédients. Attention l'image qui suit est choquante, l'absence de gomme, d'épaississants, colorants et arômes peut heurter la sensibilité de certains.

 

Copy of enchiladas 003

   Dingue, non? Pour la garniture, j'ai choisi de la patate douce, un autre de mes produits adorés en Amérique. J'ai mis seulement 2 piments jalapeños, pensant que ce serait suffisamment fort et pas du tout en fait, j'ai rajouté du piment chipotle en poudre. Sans piment jalapeño sous la main, je vous conseille un peu de poivron vert émincé finement avec du Tabasco vert. Sans vraies tortillas de maïs ni masa pour les réaliser, optez pour des tortillas de blé maison, mais c'est pas tout à fait pareil. 

 

Ingrédients pour 9 enchiladas (3 ou 4 personnes, les tortillas de maïs sont petites):

 

- 9 tortillas de maïs

- 4 hauts de cuisse de poulet

- 1 petite boîte de tomates concassées

- 250 g de patate douce épluchée

- 1 gros oignon

- 2 piments jalapeño

- 2 c. à soupe de concentré de tomate

- 1 ou 2 carrés de chocolat noir

- 1 c. à soupe de farine

- 2 gousses d'ail

- 2 feuilles de laurier

- 2 clous de girofle

- crème fraîche

- huile d'olive

- cumin en poudre

- origan séché

- piment (chipotle) en poudre

- sel, poivre

 

Déroulement:

 

   Faire colorer le poulet sur chaque face dans une poêle pendant environ 10 - 15 minutes. Attention aux projections de gras.

 

   Mettre le poulet dans la cocotte minute avec 50 cl d'eau, une gousse d'ail, le laurier, les clous de girofle, sel, poivre. Cuire 15 minutes à partir de la rotation de la soupape. Sortir le poulet et réserver sur une assiette.

 

  Couper les piments en petits cubes et les faire cuire dans le bouillon de poulet jusqu'à consistance désirée. Égoutter et récupérer le jus. Enlever le laurier et les clous de girofle.

 

  Émincer l'oignon et le faire dorer dans la poêle dans une peu d'huile. Réserver la moitié pour la garniture des enchiladas. Ajouter un peu d'huile dans la poêle, faire chauffer, puis ajouter la farine en remuant. Laisser colorer légèrement à feu moyen puis ajouter le bouillon du poulet. Ajouter les tomates, l'origan, le cumin, la gousse d'ail restante écrasée, sel, poivre, piment en poudre et cuire quelques minutes. Ajouter le concentré de tomate et le chocolat et cuire 5 minutes supplémentaires. Passer au mixeur. La sauce doit être onctueuse mais assez liquide. Ajouter un peu d'eau au besoin.

 

   Couper les patates douces en petits cubes. Les cuire 3 minutes à la vapeur à partir de la rotation de la soupape.

 

   Effilocher le poulet. Mélanger le poulet, les patates douces, le reste d'onion, les piments et ajouter un peu de sel et poivre. Ajouter environ 6 cuillerées à soupe de sauce et mélanger.

 

   Faire chauffer les tortillas pour éviter qu'elles craquent et les remplir de garniture en ajoutant environ une cuillerée à café de crème et de la coriandre ciselée. Verser de la sauce au fond d'un plat à gratin. Ne pas négliger cette étape car sinon les tortillas vont attacher et se déchirer. Serrer les enchiladas roulées les une contre les autres et verser le reste de sauce. Les tortillas boivent beaucoup. Parsemer de fromage râpé. Faire cuire 15 à 20 minutes à four chaud, jusqu'à ce que la sauce commence à bouillir. Ne pas faire cuire trop longtemps car les tortillas vont se défaire. Servir parsemé de coriandre avec une salade.

 

Copy of enchiladas 019

 

Sweet potato and chicken enchiladas

 


   I didn't use to know enchiladas and I was vey lame. I knew they existed, but I had never found the idea of ​​having ordinary tortillas topped with tomato sauce and cheese very exciting. What a big mistake! One day I decided to try, I don't know what crossed my mind. First I looked at enchilada sauce recipes and I discovered that it's not just an ordinary tomato sauce. The acidity of the tomato is mellowed by flour and broth and it makes a real difference. And then I discovered that some recipes called for a secret ingredient: chocolate or cocoa powder. And again it changes everything. The sauce enriched with spices becomes totally unique and has that exotic touch that makes it irresistible. But what makes the enchiladas even more insanely good is this:


Copy of enchiladas 001
   I've been finding them for a short while in my local health food store and I'm so lucky. I no longer need to make my own tortillas, ruin my pans by heating them on high without fat, or use the lid of a big yogurt tub as a tortilla cutter. Just getting a whiff of those tortillas coming from the oven is enough to make you wanna bang your head against the wall (at least). Look at these ingredients. I'm warning you the following picture is shocking, the absence of gum, thickeners, colorings and flavorings may hurt some people's feelings (see picture 3).
    

   Crazy, isn't it? For the filling, I chose sweet potatoes, another of my beloved products in America. I used only 2 jalapeños, thinking it would be strong enough but it wasn't at all. I had to add chipotle powder. If you can't find jalapeños I suggest a little finely chopped green pepper with green Tabasco instead. Without real corn tortillas or masa, go for wheat tortillas, but it is not quite the same.


Copy of enchiladas 004
Ingredients for 9 enchiladas (3 to 4 people):

- 9 corn tortillas
- 4 chicken thighs
- 1 small can of crushed tomatoes
- 250 g sweet potato, peeled
- 1 large onion
- 2 jalape
ño peppers
- 2 tbs tomato paste
- 1 or 2 squares of dark chocolate
- 1 tbs flour
- 2 cloves of garlic
- 2 bay leaves
- 2 cloves
- sour cream (or creme fraiche)
- olive oil
- cumin
- dried oregano
- chilli powder
- salt and pepper
  Copy of enchiladas 023
Directions:

   Brown the chicken on all sides in a skillet for about 10 to 15 minutes. Watch for oil projections.

   Put the chicken a pressure cooker with 2 cups of water, 1 clove of garlic, bay leaves, cloves, salt and pepper. Cook for 15 minutes after the valve starts whistling. Remove the chicken and set aside on a plate.

 Cut the peppers into small cubes
and cook them in chicken broth until desired consistency. Sieve and collect the broth. Remove bay leaves and cloves.

  Chop the onion and sautee in the pan in a little oil. Reserve half for the enchilada filling. Add a little oil in the pan, turn the heat up, then add the flour and stir. Let it get lightly brown over medium heat then add the chicken broth. Add the tomatoes, oregano, cumin, remaining crushed garlic clove, salt, pepper, chili powder and cook for a few minutes. Add the tomato paste and chocolate and cook for 5 minutes. Puree with a hand blender. The sauce should be creamy but liquid enough. Add a little water if necessary.

  Cut the sweet potatoes into small cubes. Steam them for 3 minutes in the basket of the pressure cooker after the valve starts whistling.

  Shred the chicken. Combine chicken, sweet potatoes, leftover onion and peppers and add a little salt and pepper. Add about 6 tablespoons of sauce and mix.

  Warm up the tortillas to prevent them from cracking. Add some chicken filling and about a teaspoon of cream and chopped cilantro and roll. Pour some sauce at the bottom of a baking dish. Do not skip this step because otherwise the tortillas will stick to the bottom and tear. Squeeze the enchiladas against one another and pour the remaining sauce. Tortillas absorb a lot of sauce. Sprinkle with grated cheese. Bake 15 to 20 minutes in a hot oven until the sauce begins to simmer. Do not cook too long or tortillas will fall apart.
Serve sprinkled with cilantro and some salad.

 

Copy of enchiladas 015

Repost 0
Publié par Stef de Fla - dans viandes
commenter cet article
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 05:01

 

Copy of BLT burger 010

 

   Hier fut un grand jour: j'ai réussi à manger un délicieux burger maison sans souffrir. Parce qu'on pourrait croire qu'il suffit d'avoir de bons ingrédients et de faire son pain maison pour avoir le burger parfait. Erreur! J'ai déjà fait un burger fade avec de la super viande. Avouez-le, le steak de votre premier burger s'est tout ratatiné et vous vous êtes retrouvés avec 1 ou 2 cm de pain sans rien tout autour, non? Et ne me dites pas que vous n'avez jamais eu un burger qui se casse la figure. Si j'ai trouvé le pain idéal au 2ème essai il m'a fallu de nombreuses tentatives pour avoir un burger que je puisse manger avec mes petites mains et ma petite bouche. Je précise bien qu'il s'agit de mon burger parfait à moi qui vit en appartement avec mes moyens limités, car le steak parfait se cuit au grill. Tout ce que j'ai trouvé de mieux pour imiter le goût de BBQ c'est le sel fumé et le paprika fumé, j'ai pas encore osé utilisé la liquid smoke. Évidemment il ne s'agit là que de conseils pour un burger classique réussi mais à vous d'y mettre ce que vous voulez.

 

Le choix des ingrédients:

 

- Le bun:


    Il ne croustille pas comme une baguette. Il s'agit d'un pain brioché très moelleux qu'on fait griller. J'ai choisi la recette de Sandra du blog le Pétrin et je ne suis pas prête de la changer. Oh j'ai bien fait quelques modifications suivant mes ingrédients comme utiliser un peu de farine complète ou mettre du lait ribot à la place du lait mais rien n'a bougé, ce sont des buns parfaits. Il passe 8 pains sur une plaque et les miens se touchent tellement ils gonflent. Je vous conseille de faire la pâte la veille pour une goût de brioche plus prononcé. Des gros oeufs fermiers avec des gros jaunes vont accentuer le côté brioché. Il va falloir aussi adapter la température de l'eau en fonction de la température de la pièce. On ne vous le dit jamais dans les recettes de pains mais quand il fait 28°C dans votre cuisine vous avez besoin d'une eau qui sort du frigo, sinon la pâte ne lève pas suffisamment. Si votre pâte est bien élastique, il va vous falloir forcer un peu pour les aplatir sinon vous allez avoir une bosse sur le dessus qui vous empêchera de mettre votre pain dans le grille-pain et de manger votre burger correctement. Moi je presse avec la paume de la main et je fais un léger creux au milieu avec les phalanges. J'ai besoin de mettre mon four (merdique) à 250° pour espérer voir dorer mes pains, à 200° ils ont besoin de beaucoup plus de temps pour cuire et se dessèchent un peu, mais ça dépend aussi de votre four. N'hésitez pas à en faire une grande quantité car vous allez les adorer au petit déjeuner. 

 

hamburger buns 001

- La moutarde et le ketchup:


    La moutarde douce au curcuma américaine n'a rien à voir avec notre moutarde de Dijon. A défaut utiliser de la moutarde douce ou de la Savora mais pas de moutarde forte.

    Le ketchup lui est le même en France, à part qu'il ne contient pas 15 additifs inutiles et mauvais pour la santé.

    Et sachez-le un bon burger ça dégouline de moutarde et de ketchup mélangés, pas d'une espèce de mayo rose orangée comme dans une chaîne de fast food bien connue.

 

- La laitue:

 

    La laitue iceberg est chaudement recommandée pour son croustillant incomparable.

 

- Les cornichons:

 

    Éviter les cornichons fins français qui sont trop croquants et trop vinaigrés. Il vous faut du cornichon gros et mou, de préférence un peu aigre-doux et pimenté. A Spokane impossible d'en trouver, même en épicerie bio, sans colorant, ni sirop de fructose, ni glutamate. C'est à l'épicerie russe que je me fournis.

 

- Le steak:

 

    Évidemment il sera meilleur avec de la bonne viande fermière mais le truc le plus important est surtout de le faire assez plat et plus large que le bun car il se rétracte beaucoup et quand il devient épais et bombé vous n'arrivez pas à faire tenir quoi que ce soit dessus. Ne pas le faire trop fin non plus car vous n'arriverez pas à le transporter jusqu'à la poêle. Regardez cette photo, mon steak de moins d'1 cm avant cuisson fait un bon steak suffisamment épais une fois cuit:

 

Copy of BLT burger 025

- Le bacon:

 

Pour un burger au top moi il me faut du bacon, après c'est selon les goûts. Il faut veiller à prendre du bacon fumé sinon c'est beaucoup moins bon. Attention le bacon réduit beaucoup après cuisson donc en prévoir pas mal.

 

- Le fromage:

 

J'en mets rarement car j'ai du mal à trouver du fromage potable ici et honnêtement quand le reste est bon ce n'est pas nécessaire. J'ai testé une fois avec de la raclette et c'était pas mal.


Copy of BLT burger 005

 

Ingrédients pour 6 personnes:

 

- 1 à 1,2 kg de boeuf haché

- 6 buns (recette ici)

- 3 tomates

- 1 gros oignon rouge

- 6 ou 8 gros cornichons

- 6 feuilles de laitue iceberg

- 12 à 24 tranches de bacon fumé

- paprika fumé, sel fumé, poivre, ail en poudre

 

Déroulement:

 

   Préparer tous les légumes. Laver et couper les tomates en tranches régulières. Émincer l'oignon. Couper les cornichons dans la longueur. Laver et essorer la salade. Sortir le ketchup et la moutarde. Couper les buns par le milieu.

 

    Mélanger le sel, le poivre, l'ail en poudre dans un petit ramequin. Couper le bacon en morceaux, le faire dorer à sec dans une poêle et réserver. Étaler le boeuf haché sur un plan de travail et former des steaks de moins d'1 cm d'épaisseur un peu plus larges que le bun. Saupoudrer du mélange sel, poivre, ail, paprika.

 

BLT burger 001

     Faire chauffer la poêle qui a cuit le bacon et à l'aide d'une pelle y déposer les steaks. Les faire cuire selon sa convenance. Faire griller les pains coupés par le milieu en même temps que les steaks cuisent. Attention, veiller à mettre les chapeaux ensemble et les laisser moins longtemps que la base car ils ont tendance à dorer très vite sur le dessus. Si vous avez choisi d'ajouter du fromage, le poser sur les steaks juste retournés. Rajouter le bacon dans la poêle en toute fin de cuisson pour le réchauffer.

 

    Pour un montage qui ne se casse pas la figure mettre les tomates sur la base du bun. Poser alors le steak et le recouvrir de bacon. On peut aussi en ajouter sur les tomates. Ajouter plein de ketchup et de moutarde. Ajouter des lamelles d'oignon puis poser des lamelles de cornichon. Terminer par la laitue. Déguster au-dessus d'une assiette car le jus du steak + ketchup + moutarde = sauce qui dégouline = bonheur assuré.

 

Copy of BLT burger 024

Repost 0
Publié par Stef de Fla - dans viandes
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 05:09

 

Copy of taro leaf 015 

   Soyons fous! Après avoir vu Macaronnette nous proposer une recette à base de fleur de bananier, je me suis dit qu'il était temps que je me remette à tester des trucs bizarres de mon épicerie asiatique. Par contre j'ai évité de faire au feeling, comme avec le fleur de bananier qui avait fini à la poubelle car on avait eu la mauvaise idée de la faire cuire sans même savoir ce que c'était. Il vaut mieux ne pas prendre de risque avec les feuilles de taro qui sont toxiques crues. J'étais contente de trouver cette recette mais je ne l'ai finalement que guère suivie. J'avais peur que mon intestin ne se remette pas de tout ce piment et de toute cette noix de coco râpée. J'ai mis de la chayotte car j'avais envie de rajouter un légume digeste dedans mais honnêtement on n'en sent pas du tout le goût.

 

   Si on cherche un peu sur le net on apprend que la feuille de taro a un peu un goût de noisette et d'épinard. Moi j'ai trouvé que ça avait un goût très fort et plutôt âpre et une odeur persistante. Cette dernière fait très peur quand on ébouillante les feuilles car on s'attend à un truc plutôt doux. D'après ce que j'ai cru comprendre cette âpreté est due à la substance toxique contenue dans les feuilles, l'oxalate de calcium, mais disparaît après cuisson, comme la toxicité. Je vous rassure je n'ai pas eu de réaction bizarre et j'ai digéré sans problème. Si le goût était très aromatique et puissant il n'était pas non plus désagréable, et surtout il est unique et inconnu de mes papilles. Le pliage n'a pas été difficile, les feuilles ébouillantées sont dociles et ne se brisent pas. Par contre je n'ai pas compris pourquoi on doit les enfermer dans des feuilles de bananier. Je n'en avais pas et je ne m'y attendais pas car elles ne figuraient pas dans les ingrédients de la recette. Par chance j'avais des feuilles de maïs mais on peut aussi utiliser de l'alu ou même rien du tout je pense.

 

PicMonkey Collage 1

 Ingrédients pour 2 personnes:

 

Feuilles:

 

- 10 feuilles de taro

- 150 g de boeuf haché

- 1/2 christophine

- 3 feuilles de citron kaffir

- 3 c. à soupe de citronnelle hachée surgelée

- 2 c. à soupe de galanga fraîchement râpé

- 2 c. à café de pâte de gingembre et d'ail

- 1 c. à café de sucre

- sel, poivre

 

Sauce:

 

- 165 ml de lait de coco

- 1 échalote

- 3 piments rouges thaï finement émincés

- 2 feuilles de citron kaffir

- 1 c. à soupe de sucre

- 1 c. à soupe de sauce soja

- 1 c. à soupe de pâte d'ail et gingembre

- 1 c. à soupe de citronnelle

- 1/2 c. à café de concentré de tamarin

 

Copy of taro leaf 012 

Déroulement:

 

   La veille on peut mettre tremper les feuilles dans l'eau avec une pincée de bicarbonate pour les débarrasser de leur substance toxique mais cette substance disparaît aussi après cuisson. Faire bouillir de l'eau dans une casserole et ébouillanter les feuilles 2 minutes. Égoutter.

 

    Couper la christophine en julienne puis en brunoise. Émincer finement l'échalote. Enlever la nervure centrale des feuilles de combava et les émincer très très finement. Dans un saladier mettre la viande, la christophine, l'échalote, les feuilles de combava et le reste de la garniture. Assaisonner et mélanger.

 

    Placer une feuille côté brillant en dessous et ajouter un peu de garniture au milieu. Rabattre 2 côtés puis rouler. Procéder de même avec les autres feuilles. Mettre cuire dans le panier vapeur de la cocotte minute pendant 30 minutes à feu doux ou dans un panier en bambou pendant une heure.

 

    Pendant la cuisson des feuilles farcies préparer la sauce. Mettre tous les ingrédients dans une casserole avec 150 ml d'eau et faire mijoter à feu très doux 15 minutes. Servir avec les feuilles et du riz, ici du riz gluant complet.

 

Copy of taro leaf 028

   

Beef and lemongrass stuffed taro leaves

 

  Let's go crazy! After seeing Macaronnette proposing a recipe with banana flower I thought it was time for me to try again weird food from my Asian grocery store. But I avoided doing things by feel because of my bad experience with the banana flower which had ended in the garbage because we had had the bad idea of cooking it without even knowing what it was. It is better not to take any risks with taro leaves that are toxic when raw. I was glad I found this recipe but in the end I hardly followed it. I was afraid that my intestine would not survive all the chili and all the grated coconut. I added some chayote because I wanted to add a vegetable that was easy to digest but honestly we can't taste it.

   
If you search the web a little you learn that the taro leaf has a spinach taste with a light nutty flavour. For me it was very strong and rather acrid and with a strong smell. The latter is very scary when you blanch the leaves because you expect something rather mild. From what I understand the bitterness is due to the toxic substance in the leaves, calcium oxalate, but disappears after cooking, such as its toxicity. I assure you I didn't have any weird reaction and I digested without a problem. If the taste was very aromatic and strong it wasn't unpleasant, and most of all it is very unique and unknown to my taste buds. The folding was not difficult, the blanched leaves are docile and don't break. But I don't understand why you have to enclose them up in banana leaves. I didn't have any and I wasn't prepared because they were not included in the recipe ingredients. Luckily I had corn leaves but I think you can also use foil or nothing at all.
  
Copy of taro leaf 008
Ingredients for 2:

Leaves:

- 10 taro leaves
- 150 g ground beef
- 1/2 chayote
- 3 kaffir lime leaves
- 3 tbs chopped frozen lemongrass
- 2 tbs freshly grated galanga
- 2 tsp. ginger paste and garlic
- 1 tsp. sugar
- salt and pepper

Sauce:

- 165 ml coconut milk
- 1 shallot
- 3 Thai red chillies, thinly sliced
- 2 kaffir lime leaves
- 1 tbs. sugar
- 1 tbs. soy sauce
- 1 tbs. ginger and garlic paste
- 1 tbs. chopped lemongrass
- 1/2 tsp tamarind concentrate

  
Directions:

   
The day before you can steep the leaves in water with a pinch of baking soda to get rid of their toxic substance but the substance also disappears after cooking. Boil water in a saucepan and blanch the sheets 2 minutes. Drain.

    
Cut the chayote cut into strips and small cubes. Slice the shallot thinly. Remove the center vein of lime leaves and chop very finely. In a bowl put the meat, chayote, shallot, lime leaves and the rest of the filling. Season and mix.

  
Place a leave shiny side down and add some filling in the middle. Fold 2 sides and roll. Repeat with remaining sheets. Cook in the steamer basket of the pressure cooker for 30 minutes over low heat or in a bamboo basket for an hour.

    P
repare the sauce while the stuffed leaves are cooking. Place all ingredients in a saucepan with 150 ml water and simmer over very low heat for 15 minutes. Serve with leaves and rice, glutinous brown rice here.

 

Copy of taro leaf 026

Repost 0
Publié par Stef de Fla - dans viandes
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 17:20

 

Copy of fiddleheads 017

 

    J'aurais beaucoup aimé frimer avec de jolies morilles qu'on associe volontiers avec les têtes de violon qui poussent dans les bois à la même saison. Oui mais voilà je suis une grosse nulasse de la morille. On a fait plus de deux heures de route, on est allé dans l'Idaho, près du lac de Pend Oreille, tout ça pour en trouver une. Elle est jolie tout de même regardez:

 

Copy of morels 032

    Sauf que sur la photo on voit pas qu'elle est tellement bouffée par des vers minuscules et qu'on a même pas pu la manger. Et puis quand mon mari m'a fait manger une crosse de fougère crue dans les bois j'ai décidé que faute de morilles c'était avec ça que j'allais faire ma frimeuse sur mon blog. Le goût n'a rien de vraiment inconnu mais c'est croquant et agréable comme un légume vert printanier. Je ne savais pas que c'était toxique cru mais en n'en mangeant qu'une je n'ai eu aucun effet secondaire. Par contre j'ai suivi les indications trouvées partout sur le net, je les ai fait bouillir. Ça m'a brisé le coeur car pour moi faire cuire des légumes à l'eau c'est du meurtre mais j'ai préféré ne pas prendre de risque pour mon intestin fragile. Je les ai fait cuire seulement 7 minutes au lieu des 10 - 12 recommandées (parce que j'avais l'impression que les miennes étaient petites ou pas assez mûres par rapport à ce que j'avais pu voir sur le web) mais c'était déjà trop. Elles n'avaient plus de croquant et presque plu de goût, une grosse déception. Mais bizarrement une fois cuites je trouve qu'elles ont un arrière goût de champignons qu'elles n'ont pas crues. On voit sur mes photos qu'elles sont mollassonnes donc au final je frime à moitié mais je me suis tellement régalée, surtout avec la sauce, que je vous livre mon plat.

 

Copy of fiddleheads 001

Ingrédients pour 4 personnes:

 

- 4 à 8 hauts de cuisse de poulet

- 200 g de crosses de fougère

- 200 g de shiitakes ou de morilles ou autres champignons des bois

- 25 cl de porto

- 30 cl de bouillon de poulet maison

- 4 c. à soupe de vinaigre balsamique

- 1 c. à soupe de sucre

- 1 bonne cuillerée à café de concentré de tomate

- 1 gousse d'ail écrasée

- ail en poudre

- thym

- sel, poivre

- beurre et huile

 

Déroulement:

 

   Enduire les cuisses d'une peu d'huile, d'ail en poudre, de sel, de poivre et d'un peu de thym. Mettre cuire à four moyen environ une heure en retournant 2 fois.

 

   Mettre le bouillon de poulet, le porto, le sucre, le vinaigre balsamique, le concentré de tomate, une pincée d'ail en poudre et un peu de sel et de poivre dans une casserole. Porter à ébullition, baisser le feu et faire réduire jusqu'à consistance sirupeuse pendant 30 à 45 minutes.

 

    Frotter les crosses de fougères pour enlever leurs poils marrons. Les mettre tremper 5 minutes dans une eau vinaigrée pour se débarrasser d'une faune éventuelle indésirable. Égoutter et rincer. Faire bouillir de l'eau et y plonger les crosses 5 minutes. Égoutter et rincer.

 

    Couper les champignons en lamelles. Les faire cuire dans du beurre à la poêle avec la gousse d'ail écrasée. D'après Wikipédia les shiitakes eux aussi contiennent une substance toxique donc il vaut mieux les faire cuire au moins 15 minutes. Rajouter un peu d'eau pour pas qu'ils sèchent trop. Quand les champignons sont cuits rajouter les crosses de fougère avec un peu de beurre et cuire une minute. Servir avec le poulet, la sauce et des pommes de terre vapeur.

 

Copy of fiddleheads 008

 

Chicken with port reduction and sauteed fiddleheads with shiitake mushrooms

 

    I would have loved to show off with nice morels that are very often matched with fiddleheads that grow in the woods in the same period. Except that I'm a big morel failure. We went to Idaho near Lake Pend Oreille, more than two hours away, to find only one. It is pretty though.
 
   The only thing is that you can't tell by looking at the picture that it's so badly eaten by tiny worms that we couldn't even consume it. And then when my husband made me try a raw fiddlehead in the woods I decided that if I couldn't find morels I would show off with those ferns on my blog. The taste is nothing really unknown but it is crisp and pleasant like a spring green vegetable. I didn't know it was toxic when raw but I ate only one and had no side effect. But I decided to follow the instructions found everywhere on the web and I boiled them. It broke my heart because for me boiling vegetables means murder but I preferred not to take any risk for my fussy intestine. I only cooked them 7 minutes instead of 10 to 12 as recommended (because I felt like mine were small and not mature enough compared to the ones I had seen on the web) but it was already too much. They weren't crunchy any more and had almost no taste left so I was very dissappointed. But strangely when cooked I found them an aftertaste of mushrooms they don't have when raw. From my pictures you can tell they are really limp so I'm only half showing off in the end but it was so delicious, especially the sauce, that I have to give you my recipe.

 

Copy of fiddleheads 010
Ingredients for 4:

- 4 to 8 chicken thighs
- 200 g fiddleheads
- 200 g shiitake or morels or other mushrooms
- 1 cup port wine
- 30 cl homemade chicken stock
- 4 tbs balsamic vinegar
- 1 tbs sugar
- 1 heaped tsp tomato paste
- 1 clove garlic, crushed
- garlic powder
- thyme
- salt and pepper
- butter and oil

Directions:

   
Coat the thighs with a little oil, garlic powder, salt, pepper and a little thyme. Bake in a moderate oven for about an hour, flipping them twice.

   
Put the chicken stock, port, sugar, balsamic vinegar, tomato paste, a pinch of garlic powder and some salt and pepper in a saucepan. Bring to a boil, turn the heat down and reduce for 30 to 45 minutes until syrup consistency.

    
Rub the fiddleheads to remove their brown hair. Soak 5 minutes in water and a bit of vinegar to get rid of any undesired wildlife. Drain and rinse. Boil water in the pan and cook the fiddleheads fo 5 minutes. Drain and rinse.

    
Chop the mushrooms. Cook in butter in a pan with the crushed garlic clove. According to Wikipedia shiitake also contain a toxic substance so preferrably cook for at least 15 minutes. Add a little water if too dry. When the mushrooms are cooked add the fiddleheads with a little butter and cook one minute. Serve with chicken, sauce and steamed potatoes.

 

Copy of fiddleheads 012

Repost 0
Publié par Stef de Fla - dans viandes
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 05:02

 

Copy of guinness pork 013

 

    Entre nous la St Patrick je m'en fiche royalement. Par contre j'avoue avoir été totalement influencée par la blogosphère culinaire anglo-saxonne qui nous montre plein de recettes à base de Guinness depuis quelques semaines. Cette bière au départ je l'aime pas, je lui trouve un goût de café et pas le goût de bière donc je me suis dit que ça pouvait être marrant en cuisine. J'ai pris de la 'Draught' qui d'après ce que j'ai compris est beaucoup plus soft que la 'Extra stout'. J'ai presque été déçue, elle avait le goût de bière et elle était bonne en fait. Dans mon ragoût par contre je pense qu'elle convenait très bien. C'est un peu amer il est vrai car ça cuit moins longtemps que la carbonnade mais avec les griottes ça passe très bien. Si vous craignez la bière utilisez du vin rouge, c'est d'ailleurs ce dernier que l'on trouve dans la recette que j'ai utilisée, trouvée ici sur le blog de Gislaine. Évidemment je ne trouve pas de sirop de Liège ici mais il y a déjà un moment que j'ai appris à mettre de la mélasse dans les préparations salées, en plus j'en avais déjà dans mon pain d'épices. C'est affreux je suis complètement américanisée cette fois.

 

Copy of guinness pork 034

Ingrédients pour 4 à 6 personnes:

 

- 1 beau rôti de porc (bien plus gros que le mien)

- 300 g de griottes surgelées

- 1 bouteille de Guinness

- 4 tranches de pain d'épices

- 1 oignon

- 1 c. à café ou à soupe de mélasse

- 4 baies de genièvre

- 1/2 c. à café de 4 épices

- 1 c. à soupe d'huile

- sel, poivre

- persil plat pour garnir

 

Déroulement:

 

    Faire chauffer l'huile dans une poêle et faire dorer le rôti sur tous les côtés. Transférer dans la cocotte minute. Dans la poêle, faire colorer l'oignon émincé. Ajouter la mélasse et faire cuire 2 minutes. Boire quelques gorgées de bière et déglacer avec le reste. Verser dans la cocotte minute et ajouter sel, poivre et épices. Fermer la cocotte et faire cuire 20 minutes à feu doux à partir du sifflement de la soupape. Faire sortir la vapeur, ouvrir la cocotte et rajouter le pain d'épices en morceaux et les griottes. Rajouter un demi verre d'eau et cuire à nouveau 10 minutes à feu doux à partir du sifflement de la soupape. Servir avec de la purée de pommes de terre ou du colcannon (purée additionnée de chou) et garnir de persil.

 

Copy of guinness pork 028

 

 

Guinness and pie cherries pork roast

 

    Between you and me I absolutely don't care about St Patrick's day. However I have to admit that I was totally influenced by the Anglo-Saxon food blogosphere with its spawning Guinness recipes in recent weeks. Initially I don't like this beer, I find it has a weird taste of coffee and no taste of beer so I thought it could be fun for cooking. I chose the Draught one which, from what I understand, is much milder than the Extra Stout. I was almost disappointed, it tasted like beer and it was actually good. But in my stew I think it matched very well. It's true that it's a little bitter because it cooks less than the 'carbonnade' but with cherries it works very well. If you're not a beer fan use red wine instead, this is what Gislaine uses here, in the recipe that inspired me. Of course I can't find Liège syrup here but I've been using molasses in savory preparations for a while, plus it was already in my gingerbread. It's awful I am being completely Americanized now.

Copy of guinness pork 038

   

Ingredients for 4 to 6 people:

- a nice pork roast (much bigger than mine)
- 300 g of frozen pie cherries
- 1 bottle of Guinness
- 4 slices of gingerbread
- 1 onion
- 1 tsp or tbs molasses
- 4 juniper berries
- 1/2 tsp pumpkin spice
- 1 tbs oil
- salt and pepper
- parsley for garnish

Copy of guinness pork 004
Directions:

    
Heat the oil in a skillet and brown the roast on all sides. Transfer to the pressure cooker. In the skillet, brown the chopped onion. Add molasses and cook 2 minutes. Drink a few sips of beer and deglaze the pan with the rest. Pour into the pressure cooker and add salt, pepper and spices. Close the cooker and cook on low heat 20 minutes from the whistle of the valve.  Release the steam, open the cooker and add the ginger bread cut into chunks and cherries. Add half of a glass of water and cook another 10 minutes over low heat from the whistle of the valve. Serve with mashed potatoes or colcannon, and garnish with parsley.
 

Copy of guinness pork 041

Repost 0
Publié par Stef de Fla - dans viandes
commenter cet article

Présentation

  • : On déconne pas avec la bouffe
  • On déconne pas avec la bouffe
  • : Ma frustration est grande au pays de la malbouffe mais il en faut plus pour m'empêcher de faire des pâtisseries gourmandes et des recettes exotiques élaborées avec les ingrédients locaux.
  • Contact

Profil

  • Stef de Fla
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.

Suivez-moi

badge.php

Recherche