Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 19:32

 

 

    J'ai pensé un temps appeler cette chose une "tarte financière" mais j'ai trouvé à la fin qu'il ne me restait pas assez de crème. Voilà qui m'apprendra à lécher la cuillère.

 

    Sinon je ne suis pas morte et je suis même en vacances. C'est juste l'été: trop chaud, trop de flemme, trop de fruits à manger et à mettre en pots, donc plus beaucoup de temps pour la cuisine expérimentale. Je m'en tiens aux classiques. Et puis on peut pas camper dans les parcs nationaux et bloguer en même temps.

 

    Le financier fait partie de ces classiques que je ne faisais guère jusqu'à présent. Je sais pas, je ne devais pas avoir la bonne recette. Ma vie a changé depuis que j'ai essayé la recette prise sur Sucre d'orge et pain d'épices, un de mes blogs préférés. Ma vie a changé aussi depuis que j'ai découvert les sachets de citron calamansi (ou kalamansi) dans mon épicerie asiatique. Du pur jus de ce citron vert des Philippines au parfum si délicat. Certes c'est pas super écolo ces sachets mais du jus 100% pur fruit, c'est du jamais vu aux States, et surtout pas besoin de presser ou de râper le zeste. C'est du zéro effort, presque de quoi me faire oublier que je ne trouve pas de combava par ici.

 

    Si je devais refaire ce prototype au nom compliqué j'augmenterais les proportions de crème pour l'aspect esthétique. Mais au goût ce truc est à tomber. Le fondant de la crème avec le croustillant de la couche de caramel, plus la douceur du financier, rien n'à redire dans le palais. En même temps c'est pas comme si je prenais de gros risque. Mon risque principal était dans la consistance de la crème. J'avais déjà expérimenté la crème pâtissière passée au mixeur et j'avais adoré la texture hyper crémeuse. Seulement ça a tendance à rendre la chose très liquide, mais heureusement que j'avais une soeur en vacances qui m'avait rapporté des vraies feuilles de gélatine! Donc plein de crémeux en bouche sans trois tonnes de beurre. Le top, non?

 

 

Ingrédients pour un moule à charnière de 22 cm:

 

Financier:

 

- 4 blancs d'oeufs

- 175 g de sucre glace

- 135 g de beurre

- 105 g d'amandes

- 45 g de farine

- vanille liquide, amande amère

 

Crème:

 

- 130 de jus de citron kalamansi ou autre citron vert

- 4 jaunes d'oeufs

- 100 g de sucre

- 55 g de farine

- lait ou eau pour obtenir 1/2 l de liquide avec le jus

- 1 feuille de gélatine

- 40 g de beurre

- 12 c. à soupe de cassonade ou plus

 

 

Déroulement:

 

Financier:

 

   Préchauffer le four à 160°C et beurrer un moule à charnière. Préparer une bassine d'eau froide. Faire chauffer le beurre dans une casserole pour obtenir un beurre noisette. En gros le beurre fait de grosses bulles et il devient noisette après avoir fait une mousse fine et épaisse. On voit des particules brunes au fond et sa couleur change. Tremper dans l'eau froide pour stopper la cuisson. Laisser tiédir le temps de préparer les autres ingrédients.

 

   Tamiser le sucre glace, les amandes et la farine. Séparer les blancs des jaunes. Battre les blancs dans un saladier avec un fouet à main pour les détendre et les faire blanchir légèrement en surface. Ajouter les ingrédients secs, la vanille et l'extrait d'amande amère et mélanger rapidement toujours avec le fouet. Verser doucement le beurre noisette encore chaud (les particules marrons et nocives restent au fond de la casserole) et mélanger. Verser dans le moule et cuire environ 30 minutes, jusqu'à ce que le financier soit légèrement doré. Laisser refroidir.

 

Crème:

 

   Mettre tremper la gélatine dans un bol d'eau froide. Couper le beurre en petits morceaux et le laisser à température ambiante.

 

   Battre rapidement les jaunes d'oeufs avec le sucre. Ajouter la farine et mélanger ce truc épais.

 

   Mésurer la quantité de jus de citron dans un verre à mesure. Ajouter aux jaunes et mélanger pour les détendre.

 

   Soustraire le volume de jus de 50 cl et mesurer le reste en lait ou en eau. Pas la peine d'avoir peur que le lait caille, tout finira au blender. Faire chauffer ce liquide dans une casserole. A ébullition le verser sur les jaunes et mélanger. Remettre dans la casserole et porter à ébullition en remuant sans cesse. Cuire à feu doux 2 minutes. Transvaser dans un blender. Ajouter la gélatine essorée et mixer finement. Laisser refroidir à température ambiante en mixant de temps en temps. Quand la crème est à environ 30°C, ajouter le beurre et mixer. Verser sur le financier et laisser prendre au frigo une heure ou deux. Puis mettre au congélateur une heure.

 

   Etaler uniformément la cassonade sur la crème sans négliger les bords. Brûler au chalumeau par mouvement circulaires pour faire fondre sans trop brûler. Laisser au frigo une heure et servir.

 

 

 

Financier cake topped with calamansi creme brulee

 

     I almost called this a tart but after licking the spoon so many times there wasn't that much cream left. That will teach me.

   
By the way I'm still alive and I'm even on vacation. It's just summertime: too much heat, too much laziness, too much fruit to eat and preserve, not much time left for experimental cooking. I stick to the classics. And I find it hard to blog and camp in national parks at the same time.

   
For some reason I wasn't into making classic financiers cakes until now. I don't know why, I probably didn't have the right recipe. My life has changed since I tried the recipe from Sucre d'orge et pain d'épices, one of my favorite blogs. My life has also changed since I discovered the calamansi (also spelt kalamansi) bags in my Asian grocery store. Pure lime juice with delicate flavor hailing straight from the Philippines. These tiny individual packages are definetely not green, but man, 100% pure fruit juice, it is unheard of in the States. And most of all, they spare you the painful squeezing and zesting. Totally effortless. They could almost make me forget I can't find kaffir limes here.

    
If I had to make this prototype with a weird name again, I would increase the cream proportions, just for the sake of visuals. The taste of this thing is already to die for... [Sorry, the shortage of English vocabulary to describe food doesn't allow me to describe how scrumptious this thing is]... I wasn't taking any risk in paring lime and almonds. I did take some risk though with the consistency of the cream. I had already put pastry cream in the blender and I had loved its super creamy melt-in-the-mouth texture. But it can make it very runny. Luckily my sister had just visited me and brought me real sheets of gelatine. So I had the perfect creamy texture without the ton of butter that usually goes with a crémeux or a curd. What else can you demand?

 


 

Ingredients for an 8.5 in. springform pan:

Financier:

- 4 egg whites
- 175g icing sugar
- 135 g butter
- 105 g almonds
- 45 g flour

- vanilla and almond extract

Cream:

- 130 calamansi lime juice or other lime juice
- 4 egg yolks
- 100 g sugar
- 55 g flour
- milk or water to make 1pint of liquid with juice
- 1 sheet of gelatin
- 40 g butter
- 12 tbs brown sugar

Directions:

Financier:

    Preheat oven to 160° C and grease a springform pan. Prepare a bowl of cold water. Heat butter in a saucepan to make brown butter. The butter gets bubbly and becomes brown butter after a fine, thick foam forms. You can see brown particles at the bottom and its color changes. Dip the saucepan in cold water to stop the cooking process. Let cool slightly while preparing other ingredients.

   Sift the icing sugar, almonds and flour together. Separate the whites from the yolks. Beat the egg whites in a bowl with a hand whisk to mix them well and make them a little foamy on the surface. Add dry ingredients and mix quickly. Slowly pour in the brown butter (the brown and evil particles should stay at the bottom of the saucepan). Pour into the springform pan and bake about 30 minutes, until lightly brown. Let cool.

Cream:

   Soak the gelatine in a bowl of cold water. Cut the butter into small pieces and leave at room temperature.

   Quickly beat the egg yolks with sugar. Add flour and mix this thick stuff.

   Measure your volume of lime juice in a emasuring cup. Add to the yolks and mix for help soften the mixture.

   Subtract the volume of lime juice to a pint and measure the remaining in milk or water. No need to be afraid that of the milk curdling, everything will end upin a blender. Heat the liquid into a saucepan. When it's ready to boil pour over yolks and mix. Return to saucepan and bring to a boil, stirring constantly. Cook over low heat for 2 minutes. Transfer to a blender. Add drained gelatine and mix finely. Let cool to room temperature, mixing occasionally. When the cream is about 30 ° C, add the butter and mix. Pour over the financier and let set in the refrigerator for an hour or two. Then freeze for about an hour.

   Sprinkle brown sugar evenly over the cream without neglecting the edges. Burn with a torch in circular movement to melt the sugar slowly without burning it. Leave in thef ridge for an hour and serve.

 

Partager cet article

Publié par Stef de Fla - dans tartes et gâteaux
commenter cet article
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 06:20

 

 

    La canicule m'a tuer!

 

    Il faut être honnête: la canicule est finie dans le nord ouest, mais elle a été brutale. Un vrai cauchemar pour les gens qui aiment cuisiner. 30° dans ma cuisine au lever du soleil. Et moins je peux allumer mon four, plus j'ai envie de pâtisser. J'ai été maudite pendant cette vague de chaleur. J'ai tenté un prototype de charlotte à la rhubarbe, chocolat blanc et fève tonka, fort délicieux, mais il s'est cassé la figure au découpage. Il m'a fallu de la persévérance pourtant pour étaler sa fabrication sur 3 jours quand il faisait 42°. Un mauvais dosage d'agar agar et tout a été fichu. J'en aurais pleuré.

 

   Bref pour me consoler j'ai fait ce fondant au chocolat sans cuisson répéré sur le blog C'est ma fournée. Et je n'ai pas été déçue. Enfin presque. Je trouve le mien plutôt raplapla par rapport à celui de Mercotte qui est à l'origine de cette recette. Faut dire aussi que j'utilisais un Kitchen Aid pour la 1ère fois. Mais peut importe. J'en ai mangé la moitié en une seule fois et j'ai même pas trouvé ça lourd. C'est bien que ça devait être bon. Le goût de la lavande est très subtil. Je l'ai pourtant laissée infuser très longtemps. Avec les chaleurs de ces derniers temps le chocolat fondu ne se resolidifie pas dans ma cuisine à 30°. En gros vous avez un chocolat avec un excellent goût tr7s subtil et raffiné mais vous n'arrivez pas à trouver lequel. Au final je ne sais pas si ça se rapproche plus d'une mousse ou d'un vrai fondant à la farine vu que je n'en ai jamais mangé. Mais on s'en fout. C'est juste fabuleux et je n'ai qu'une envie, c'est d'en refaire.

 

 

Ingrédients pour un (petit) moule à cake:

 

- 3 oeufs

- 150 g de chocolat noir de qualité

- 125 g de beurre en pommade

- 50 g de sucre

- 2 c. à soupe de fleurs de lavande

- 1,5 feuille de gélatine

 

Déroulement:

 

    La veille, faire fondre le chocolat au bain marie avec les fleurs de lavande. Garder au chaud le plus longtemps possible et faire infuser.

 

    Le lendemain, faire tremper la gélatine dans un bol d'eau froide.

 

    Réchauffer le chocolat au bain marie et le flltrer dans un tamis assez grossier. Ajouter le beurre en pommade et bien mélanger. Ajouter la gélatine ramollie et mélanger à nouveau.

 

    Fouetter longuement les oeufs entiers avec le sucre jusqu'à ce que le mélange triple de volume et devienne mousseux (6 minutes au Kitchen Aid vitesse maxi). Arrêter le robot. Verser le mélange au chocolat et fouetter à peine quelques secondes, à vitesse lente, juste pour avoir un mélange homogène. Le mélange va perdre du volume.

Chemiser un moule à cake de film alimentaire et y verser le mélange. Laisser prendre 12 heures avant de démouler et de couper en tranches avec un couteau trempé dans l'eau chaude.

 

Partager cet article

Publié par Stef de Fla - dans tartes et gâteaux
commenter cet article
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 16:39

    

    Je crois que j'ai bien fait de vous laisser un peu de temps. Il y a quelques jours j'avais 2 ex aequo et on se dirigeait vers un deuxième vote. Même si on a une gagnante les résultats restent serrés: seulement 1 point sépare les 3 premières.

 

En troisième position, avec 19 points:

 

Cuisine et cigares avec ses chaussons à la fraise et à la rhubarbe, en pâte feuilletée légère aux petits suisses:

 

 

En deuxième position, avec 20 points:

 

Les casseroles de Lise avec son gâteau basque aux guariguettes et à la rhubarbe:

 

 

Et en première position, avec 21 points, la grande gagnante de ce concours est:

 

La médecine passe par la cuisine avec sa tarte rhubarbe, fraise et vanille:

 

 

   Merci à toutes les participantes et bravo pour toutes ces belles recettes. Félicitations à Diane qui va devoir réfléchir au nouveau thème.

Partager cet article

Publié par Stef de Fla
commenter cet article
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 09:08

 

 

     Oui je sais, avec les températures qu'on a en ce moment les viandes en sauce ça fait moyennement rêver. Sauf que la rhubarbe c'est maintenant ou dans un an. Avec les recettes du KKVKVK la rhubarbe m'est montée à la tête. J'en ai trouvé de la tout à fait décente au marché de producteurs locaux. Et puis ce truc est trop bon, ça serait dommage de le louper. J'ai pris la base du porc au camarel de coco de Julie Andrieu et j'y ai rajouté de la rhubarbe donc, des feuilles de citron kaffir et du basilic thaï. Imaginez l'acidité de la rhubarbe avec le caramel et le lait de coco. C'est juste fabuleux.

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

 

- 1 kg de porc coupé en gros cubes

- 500 g de rhubarbe

- 50 cl de lait de coco

- 75 g de sucre

- 1 oignon

- le jus de 2 citrons kalamansi (ou d'un gros citron jaune ou vert)

- 1 c. à soupe de gingembre frais émincé

- 2 gousses d'ail

- feuilles de citron kaffir surgelées

- basilic thaï

- sel, poivre

- huile d'olive

 

 

Déroulement:

 

    Faire chauffer de l'huile d'olive dans une poêle et y faire bien dorer le porc sous toutes ses faces. Réserver dans la cocotte de cuisson. Ajouter l'oignon émincé et faire dorer à feu moyen à doux. Transférer dans la cocotte et ajouter un peu d'eau, un tiers du lait de coco, les feuilles de citron, l'ail écrasé et le gingembre et faire cuire à couvert et à feu très doux pendant 1h30. Vérifier de temps en temps qu'il reste assez de liquide.

 

    Mettre le sucre dans une petite casserole avec un peu d'eau. Faire un caramel bien doré et le décuire avec le jus de citron. Verser le tout dans la cocotte avec le reste de lait de coco. Saler et poivrer. Faire bouillir 2 minutes avant de rajouter la rhubarbe coupée en petits dès. Poursuivre la cuisson 30 minutes à feu très doux en surveillant la quantité de liquide au fond. Rajouter de l'eau au besoin. Avant de servir, rajouter des feuilles de basilic cisélée dans la sauce et ajouter les autres dans l'assiette. Servir avec du riz blanc.

 

 

Coconut caramel pork with rhubarb

 

 

      I know, with the temperatures we have right now meat in a sauce is probably the last thing you crave. But rhubarb season is now or in a year. I found some pretty decent one at the local farmers market. And this thing is so scrumptious it would be a real shame to miss it. My take on Julie Andrieu's coconut camarel pork has not only rhubarb but kaffir lime leaves and Thai basil. Imagine the acidity of the rhubarb with caramel and coconut milk. It's just fabulous.

Ingredients for 4:

- 1 kg pork cut into large cubes
- 500 g rhubarb
- 50 cl coconut milk
- 75 g sugar
- 1 onion
- juice of 2 kalamansi limes (or a large yellow or lime)
- 1 tbsp. minced fresh ginger
- 2 cloves garlic
- frozen kaffir lime leaves
- Thai basil
- salt, pepper
- olive oil


Directions:

    Heat the olive oil in a frying pan and sear the pork on all sides. Transfer to the cooking pot. Add the chopped onion to the pan and sauté on moderate heat until golden. Transfer to the pot, add a little water, a third of the coconut milk, lime leaves, crushed garlic and ginger, cover and cook over low heat for 1 1/2 hour. Check from time to time to ensure there is enough liquid.

     Put the sugar in a small saucepan with a little water. Make a golden brown caramel and deglaze with lime juice. Pour into the pot with the remaining coconut milk. Season with salt and pepper. Boil 2 minutes before adding the rhubarb cut into small cubes. Cook 30 minutes over very low heat by monitoring the amount of liquid at the bottom. Add water if necessary. Before serving, add chopped basil leaves to the sauce and add the rest on the plate. Serve with white rice.

 

Partager cet article

Publié par Stef de Fla - dans viandes
commenter cet article
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 21:51

   

   

     Un grand merci à toutes les participantes et à toutes celles qui ont fait de la pub pour ce concours. J'avoue avoir eu très peur au début de me retrouver avec seulement 3 ou 4 participants. 22 recettes c'est pas mal pour mon petit blog un peu à l'abandon ces derniers temps. Et puis certaines ont l'air de vouloir que le KKVKVK continue, c'est bien.

 

    J'avoue que les photos des participantes m'ont donné du fil à retordre. D'abord figurez-vous que toutes les photos proposées ont un rapport hauteur-largeur différent. Donc difficile de faire en sorte que toutes les photos soient de la même taille pour ne léser personne. Et puis une fois, pour un KKVKVK, j'avais été très déçue par le choix de la photo de l'organisatrice, qui, selon moi, ne mettait pas en valeur mon dessert. C'est en devant aller moi-même chercher les photos sur les blogs des participantes que j'ai compris la difficulté de la tâche. Je m'arrange toujours, quand je participe à un concours, pour que la 1ère photo de mon blog soit celle que je veux qu'on sélectionne, celle qui donne la vision la plus précise du plat. Or tout le monde ne fonctionne pas comme ça, certaines gardent la plus belle photo pour la fin ou alors ne se posent pas du tout la question. Pour la plupart des photos j'ai pris la 1ère qui venait, mais pour d'autre j'ai choisi une autre photo, qui selon moi, était plus appétissante ou alors permettait d'avoir une vision plus précise de la recette, soit une vision globale du produit fini, soit un plan plus rapproché qui donne une idée de la texture. Mais je sais pas si j'ai bien fait en fait. Si vous n'aimez pas la photo que j'ai choisie, n'hésitez pas à me le dire. Sans plus attendre, les participantes dans l'ordre d'inscription au concours:

 

1) CC Cuisine avec son sponge cake la rhubarbe:

 

 

2) Food Addict avec son gratin de pomme de terre, patate douce et rhubarbe:

 

 

3) Happy Cooking et sa tarte à la rhubarbe et à la crème d'amandes:

 

 

4) La médecine passe par la cuisine avec sa tarte rhubarbe, fraise et vanille:

 

 

5) Perrine cuisine et ses verrines façon tiramisu au yaourt, à la rhubarbe et aux pralines roses:

 

 

6) Babeth's cuisine et ses flans à la rhubarbe et aux speculoos:

 

 

7) Helcuisine et ses tartelettes à la rhubarbe:

 

 

8) Humm... delicious avec sa glace à la rhubarbe facile sans sorbetière:

 

 

9) Cuisine et Couleurs et son gâteau façon basque à la compote de rhubarbe:

 

 

10) La cuisine de Jackie et sa tarte rustique fraises rhubarbe:

 

 

11) Cuisine et cigares et ses chaussons à la fraise et à la rhubarbe, en pâte feuilletée légère aux petits suisses:

 

 

12) Pounchki et son gâteau roulé fraises rhubarbe:

 

 

13) Céci-bon et sa tarte à la rhubarbe et pâte levée:

 

 

14) Les casseroles de Lise avec son gâteau basque aux gariguettes et à la rhubarbe:

 

 

15) Pause nature avec son clafoutis rhubarbe céréales:

 

 

16) Les vagabondages de Viane et son filet mignon à la bière et rhubarbe épicée:

 

 

17) Cooking Julia et sa tarte à la rhubarbe meringuée:

 

 

18) Cooking Julia à nouveau avec son rhubarb curd:

 

 

19) Very easy kitchen avec sa rhubarbe confite à basse température:

 

 

20) Une pipelette en cuisine avec son crumble cake à la rhubarbe:

 

 

21) Marmotte cuisine et sa confiture pommes et rhubarbe:

 

 

22) C'est Nathalie qui cuisine avec ses financiers à la rhubarbe:

 

 

 

- Qui peut voter : Tout le monde : blogueurs, blogueuses, ou non.


- Comment voter : Choisissez 3 recettes et attribuez 3 points à la première, 2 points à la deuxième et enfin 1 point à la troisième. Il vous suffit de donner le numéro des recettes, c'est plus facile pour tout le monde. Laissez un commentaire sous cet article ou envoyez-moi un mail par le biais du formulaire de contact du blog.

Soyez fair play, votez pour la recette et pas pour votre blog préféré. Mais en général les gens sont honnêtes avec le KKVKV.

 

- Quand voter: Dès aujourd'hui et jusqu'au 21 juin inclus.

 

- Les résultats: Probablement dans les 2 jours qui suivent la clôture des votes, en gros vers le 23 juin.

 

Votez nombreux et bon courage pour départager ces recettes appétissantes!

 

 

Partager cet article

Publié par Stef de Fla - dans bla bla
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 05:58

  

 

    J'adore ramasser des morilles dans les forêts américaines. J'adore voir des biches et entendre des dindes sauvages, des merles et des "killdeer" (pluvier kildir en français) et voir toute cette verdure. Par contre préparer les morilles, j'aime beaucoup moins. J'ai pourtant beaucoup progressé en nettoyage de morille depuis que j'utilise la méthode radicale trouvée sur le blog de Boljo et qui consiste à asphyxier les asticots. Je mets mes champignons dans un sac congélation, je retire un maximum d'air, je referme bien et je les laisse toute une nuit. Le lendemain je découvre plein d'asticots morts sur le sac. Youpi! Oui je sais c'est glauque mais youpi quand même! Il y a en des petits qui résistent mais ça fait bien le ménage.

 

   Et après j'en fais quoi? En fricassée toute simple, je les trouve parfois écoeurantes quand j'en ai beaucoup et je suis pas fan de leur texture spongieuse. En omelette? Ben je trouve qu'on dilue leur goût et c'est un peu dommage pour un produit de luxe. Le poulet aux morilles sans le vin jaune? Déjà fait. Et puis je suis retombée sur l'oeuf sur un nuage de Diane et je me suis dit que ça le ferait bien avec des morilles. Et comme j'avais envie d'un truc croustillant, j'ai pensé aux taquitos. Ben oui, je suis en Amérique, le pays de la finger food. Je veux bien faire un oeuf mousseux mais vaut mieux arrêter là les trucs sophistiqués. Et puis je suis une inconditionnelle du goût de la tortilla de maïs, de la vraie, celle qui se fait juste avec de la masa harina et de l'eau et j'avais le sentiment que ce goût là irait bien avec les morilles. Et puis j'aimais bien l'idée de marier ce produit de luxe qu'est la morille avec ces tortillas frites symbolisant la nourriture de fast food bien grasse. Et ma foi même si mon oeuf est très laid (j'en ai refait un lissé à la cuiller qui était plus joli) et que je suis toujours aussi nulle en présentation des plats salés, ben j'ai bien aimé.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

 

- 2 oeufs

- 8 asperges moyennes

- 6 tortillas de maïs de qualité

- 400 g environ de morilles fraîches

- 1 gousse d'ail hachée

- beurre, huille

- copeaux de parmesan

- 1 pincée de bicarbonate de sodium

- sel, poivre

 

Déroulement:

 

     La veille, commencer par nettoyer les morilles. Les mettre dans un panier à salade et les secouer vivement pour faire sortir la terre, les fourmis éventuelles et autres petits insectes. Puis les transférer dans un sac congélation. Fermer le sac en enlevant un maximum d'air. Laisser au frigo toute une nuit. Le lendemain, sortir les morilles du sac, les ouvrir en deux et éliminer les asticots restants. Couper les plus grosses encore en 2. Réserver.

 

    Eplucher les asperges. Les couper en morceaux et les faire cuire dans assez peu d'eau avec une pincée de bicarbonate de sodium pour les garder vertes. Quand elles sont cuites, les passer au blender avec l'eau de cuisson. Assaisoner et ajouter une cuillérée de crème. Réserver au chaud.

 

    Dans un peu de beurre, faire cuire les morilles à feu doux avec la gousse d'ail écrasée. Faire ramollir les tortillas dans une assiette au micro-ondes entre 2 feuilles d'essuie-tout, ceel du dessus étant vaporisée d'eau, pendant 30 secondes. Mettre une bande de morilles sur un coin de chaque tortilla et rouler le tout. Mettre un peu de beurre pour coller le bout. Au pire, en cas de tortilla rebelle, nouer avec une ficelle de cuisine. Faire chauffer un peu d'huile dans une poêle en fonte et y faire dorer les taquitos à feu moyen de tous les côtés. Couper le feu. Egoutter sur du papier absorbant. Essuyer le reste d'huile dans la poêle et remettre les taquitos pour les garder au chaud.

 

    Préparer l'oeuf mousseux. Allumer le four à 180°C. Séparer les blancs des jaunes très délicatement pour ne pas percer le jaune. Laisser les jaunes dans leur coquille. Mettre les blancs dans un saladier avec un peu de sel et monter en neige très ferme. Beurrer des cercles à pâtisserie, les déposer sur un plat recouvert de papier sulfurisé, et y verser les blancs montés. Lisser la surface à la cuiller et faire un léger trou au milieu. Mettre au four pour 5 minutes. Puis verser délicatement le jaune dans le petit trou et remettre au four 3 minutes.

 

   Verser la crème d'asperges au fond de l'assiette. Démouler délicatement l'oeuf et le poser dessus. Servir avec les taquitos réchauffés et quelques copeaux de parmesan.

 

 

 

Egg on a cloud, asparagus cream and morel taquitos

 

     I love to pick morels in American forests. I love to see deers and hear wild turkeys, blackbirds and killdeers and to see all that green. But preparing morels is not something I love, to say the least. However I have made significant progress in cleaning them since I've been using the radical method found on Boljo's blog and which consists in stiffling the tiny maggots. I put my mushrooms in a Ziploc bag, I suck up as much air as I can, I close it well and I leave it in the fridge overnight. The next day I discover tons of tiny dead maggots on the bag. Yippee! Yes I know it's creepy but yay anyway! Some smaller ones will try to resist but it eliminates a lot of them.

    
And then what do I do? When they're simply sauteed and I have tons of them I sometimes find them almost gross with their spongy texture. Omelette? Well it kinda dilutes their flavor which is a real shame. Chicken in creamy morel sauce (but without the vin jaune)? Been there, done that. And then I came across Diane's egg on a cloud and I thought it would go well with morels. As I was looking for a crunchy idea I immediately thought of taquitos. Yeah, I'm in America, the land of finger food. It's OK to do a fancy fluffy egg but you'd better not push the boundaries of sophistication too far. And I am just a huge fan of the meer taste of plain, real corn tortillas, the ones that require just masa and water, and I had the feeling that it would taste good with morels. And I liked the idea of ​​pairing the gourmet morel with greasy spoon fried tortillas. And honestly, in spite of the utter ugliness of my egg, (I did another one and smoothed everything out with a spoon and it looked nicer) and the fact that I'll always be a total failure in presenting savory dishes, I really liked it.

 


Ingredients for 2:

- 2 eggs
- 8 medium asparagus
- 6 good corn tortillas
- 400 g (roughly) fresh morels
- 1 clove of garlic, chopped
- butter, oil
- parmesan shavings
- 1 pinch soda
- salt, pepper

 


 

Directions:

    The day before, start by cleaning the mushrooms. Place them in a salad spinner and spin vigurously to eliminate dirt, possible ants any other small insects. Then transfer to a freezer bag. Remove as much air as possible and close the bag tighly. Leave in the refrigerator overnight. The next day, take the morels out of the bag, cut them in half and remove the remaining maggots. Cut the larger pieces in 2. Set aside.

   Peel the asparagus. Cut into small pieces and cook in very little water with a pinch of soda to keep them green. When they are cooked, transfer to the blender with the cooking water and process until smooth. Season to taste and add a spoonful of cream. Keep warm.
 
   In a little butter, cook the mushrooms over low heat with the crushed garlic clove. Soften tortillas on a plate in the microwave between 2 paper towels, the top one being sprayed with water, for 30 seconds. Put a strip of morels on the side of each tortilla and roll. Add a little butter to glue the end. In case of rebellious tortillas, tie with kitchen string. Heat a little oil in a cast iron skillet and brown the taquitos on all sides over medium heat. Turn off the heat. Drain on paper towels. Wipe the remaining oil in the pan and put the taquitos back in to keep them warm.

   Prepare the moussy egg. Turn the oven to 180 ° C. Separate the whites from the yolks very gently to avoid piercing the yolk. Leave the yolks in their shell. Set the whites in a bowl with a little salt and whip until very stiff. Grease pastry rings, place them on a sheet lined with parchment and pour in the egg whites. Smooth the surface with a spoon and make a small hole in the middle. Bake for 5 minutes. Then carefully pour the yolk into the small hole and return to oven for 3 minutes.

   Pour the cream of asparagus at the bottom of the serving plate. With a knife, carefully remove the egg from the ring and gently lay it on the asparagus cream. Serve with warmed taquitos and some parmesan shavings.

 

Partager cet article

Présentation

  • : On déconne pas avec la bouffe
  • On déconne pas avec la bouffe
  • : Ma frustration est grande au pays de la malbouffe mais il en faut plus pour m'empêcher de faire des pâtisseries gourmandes et des recettes exotiques élaborées avec les ingrédients locaux.
  • Contact

Profil

  • Stef de Fla
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.
  • Gourmande d'origine creusoise et nordiste d'adoption pendant 10 ans, je vis désormais à SPOKANE, état de Washington, dans le nord-ouest américain.

Suivez-moi

badge.php

Recherche